• 99 Luftballons

     

     

       1983   99 Luftballons      
    Tubes Nena
       

     

     

    99 Luftballons (littéralement 99 ballons de baudruche) est une chanson engagée du groupe pop rock allemand Nena, interprétée par la chanteuse éponyme, numéro 1 des ventes en Allemagne de l'Ouest en 1983.

       
    As-tu un peu de temps pour moi ? Alors je te chanterai une chanson Sur 99 ballons sur leur chemin vers l'horizon Peut-être es-tu en train de penser à moi ? Alors je te chanterai une chanson Sur 99 ballons Et comment tout ça arriva 99 ballons Sur leur chemin vers l'horizon On les prit pour des ovnis de l’espace C'est pourquoi un général dépêcha un escadron d'avions à leur suite Afin de sonner l'alarme si tel était le cas Mais il n'y avait là, à l'horizon Que 99 ballons 99 pilotes de chasse Chacun était un grand guerrier Se prenant pour capitaine Kirk Cela donna un gros feu d’artifices Les voisins n'ont rien compris Se sentirent aussitôt provoqués Alors qu'on ne tira à l'horizon Que 99 ballons 99 ministres de la guerre Allumette et bidon d’essence Se prenaient pour des malins Flairaient surtout le gros butin Criaient : guerre et voulaient le pouvoir Bon sang, qui aurait pu penser Qu'on puisse en arriver là A cause de 99 ballons 99 années de guerre N'avaient laissé aucune place pour un vainqueur Plus aucun ministre de la guerre Ni de pilotes de chasse Aujourd'hui je fais mes rondes Je vois le monde en ruines J'ai trouvé un ballon Pense à toi et le laisse s'envoler {Traduction réalisée par tramp}
    Hast du etwas Zeit für mich? Dann singe ich ein Lied für dich Von neunundneunzig Luftballons Auf ihrem Weg zum Horizont Denkst du vielleicht grad an mich? Dann singe ich ein Lied für dich Von neunundneunzig Luftballons Und dass sowas von sowas kommt Neunundneunzig Luftballons Auf ihrem Weg zum Horizont Hielt man für Ufos aus dem All Darum schickte ein General 'ne Fliegerstaffel hinterher Alarm zu geben, wenn's so wär Dabei war'n dort am Horizont Nur neunundneunzig Luftballons Neunundneunzig Düsenflieger Jeder war ein großer Krieger Hielten sich für Captain Kirk Das gab ein großes Feuerwerk Die Nachbarn haben nichts gerafft Und fühlten sich gleich angemacht Dabei schoss man am Horizont Auf neunundneunzig Luftballons Neunundneunzig Kriegsminister Streichholz und Benzinkanister Hielten sich für schlaue Leute Witterten schon fette Beute Riefen: "Krieg!" und wollten Macht Mann, wer hätte das gedacht Dass es einmal so weit kommt Wegen neunundneunzig Luftballons Wegen neunundneunzig Luftballons Neunundneunzig Luftballons Neunundneunzig jahre Krieg Ließen keinen Platz für Sieger Kriegsminister gibt's nicht mehr Und auch keine Düsenflieger Heute zieh ich meine Runden Seh die Welt in Trümmern liegen Hab 'n Luftballon gefunden Denk an dich und lass ihn fliegen
     

    La musique a été composée par Uwe Fahrenkrog-Petersen, le pianiste du groupe Nena, tandis que le guitariste Carlo Karges a écrit les paroles de la version originale en allemand. La version anglaise de la chanson, intitulée 99 Red Balloons, a été écrite par Kevin McAlea qui a conféré au texte un ton plus satirique que l'original.
    La chanson est sortie en pleine période d'intensification de la course aux armements dans le cadre de la Guerre froide. La terreur s'équilibre entre les États-Unis et l'Union soviétique qui essaient chacun de montrer leur supériorité sur l'autre. Tout d'abord, en novembre 1983, l'Union soviétique interprète l'exercice annuel de conditionnement à une guerre nucléaire de l'OTAN comme une réelle préparation à une guerre nucléaire. Elle active ainsi en réponse ses propres armements. Quelques mois après, en janvier 1984, les Américains déploient les missiles Pershing II en Allemagne de l'Ouest, répondant ainsi à la demande formulée en 1979 par le gouvernement SPD de Helmut Schmidt, inquiet de l'absence de réaction de l'OTAN devant le déploiement des missiles nucléaires SS-20 soviétiques, capables d'annihiler les principaux points stratégiques de l'Europe de l'Ouest en une seule frappe. Cette position est contestée par les mouvements pacifistes, dont le mot d'ordre à l'époque est « plutôt rouge que mort » (« Lieber rot als tot »). C'est dans ce sentiment de révolte et d'exaspération que Nena va créer 99 Luftballons. Les paroles sont très engagées contre la Guerre froide et rappellent les récents événements précédemment évoqués. Le thème général est l'histoire de 99 ballons qui flottent dans le ciel et qui sont identifiés par les forces militaires comme une attaque. Ainsi toute l'armée et tous les armements sont mobilisés pour neutraliser les ballons et provoquent une gigantesque explosion destructrice qui dévaste la planète. Dans sa chanson, Nena se moque des dirigeants de l'époque qui étaient constamment sur le point de déclencher une guerre mondiale et de la quantité faramineuse des armements avec lesquels on aurait pu détruire un nombre incalculable de fois la planète. La chanson reflète également le climat de tension et de terreur de cette période tout comme celle du chanteur anglais Sting avec son titre Russians (1985).
    Nena restera dans le haut du chart britannique pendant trois semaines à partir du 28 février 1984 avec 99 Red Balloons.

     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       

     

     
    accueil  
    « Chattanooga Choo Choo Massachusetts »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :