• Black Hawk Down

     

     

      2001   Black Hawk Down      
     Film

    Hans Zimmer   Denez Prigent et Lisa Gerrard


       
    Ridley Scott

    La Chute du faucon noir «Black Hawk Down» est un film américano-britannique réalisé par Ridley Scott et sorti en 2001.

    Il est tiré du livre Black Hawk Down: A Story of Modern War de Mark Bowden, documentaire relatant les combats de Mogadiscio des 3 et 4 octobre 1993 au cours desquels dix-neuf militaires américains et plusieurs centaines de Somaliens trouvèrent la mort.

       
    Gortozet 'm eus, gortozet pell J'ai attendu, j'ai attendu longtemps E skeud teñval an tourioù gell Dans l'ombre sombre des tours brunes E skeud teñval an tourioù gell Dans l'ombre sombre des tours brunes E skeud teñval an tourioù glav Dans l'ombre sombre des tours de pluie C'hwi am gwelo gortoz atav Vous me verrez attendre toujours C'hwi am gwelo gortoz atav Vous me verrez attendre toujours Un deiz a vo 'teuio en-dro Un jour il reviendra Dreist ar morioù, dreist ar maezioù Par-dessus les mers, par-dessus les champs [Denez Prigent] [Denez Prigent] Un deiz a vo 'teuio en-dro Un jour il reviendra, Dreist ar maezioù, dreist ar morioù Par dessus les campagnes, par dessus les mers 'Teuio en-dro an avel c'hlas Reviendra le vent vert Da analañ va c'halon gloaz't Et emportera avec lui mon coeur blessé D'am laerezh war an treujoù M'emporter sur les chemins 'Teuio en-dro karget a fru Il reviendra, chargé d'embruns E skeud teñval an tourioù du Dans l'ombre sombre des tours noires Kaset e vin diouzh e anal Grace à son souffle, je serais emporté Pell gant ar red en ur vro all Loin dans le courant, dans un autre pays Kaset e vin diouzh e alan Je serais emporté, grace à son souffle Pell gant ar red, hervez 'deus c'hoant Loin dans le courant, selon son désir Hervez 'deus c'hoant, pell eus ar bed Selon son désir, loin de ce monde Etre ar mor hag ar stered Entre la mer et les étoiles
    Black Hawk Down

     Synopsis

    En octobre 1993, en Somalie, la guerre civile provoque une famine dans la population civile. Les forces de l'ONU sont attaquées par une faction dirigée par le général Mohamed Farrah Aidid. Les États-Unis envoient un détachement composé de membres de la Delta Force, des rangers et du 160th Special Operations Aviation Regiment (Airborne) ayant pour mission d'arrêter Aidid. Faute de pouvoir trouver Aidid en personne, l'unité s'en prend à ses lieutenants.

    Le 3 octobre 1993, un indicateur somalien révèle la tenue d'une réunion de membres de la faction rebelle près du marché de Bakara. Les forces spéciales lancent un raid héliporté, les opérateurs de la Delta Force doivent capturer des dirigeants rebelles, les rangers étant chargés de les couvrir. Mais l'opération, qui devait se dérouler en trente minutes, tourne mal lorsque les milices de la faction d'Aidid contre-attaquent en masse et parviennent notamment à abattre deux hélicoptères UH-60 Black Hawk (littéralement « faucon noir » qui, une fois au sol, sont annoncés comme « Black Hawk down »).

    Pour tenter de sauver les occupants des Black Hawk (une des devises de l'armée étant « leave no man behind », c'est-à-dire aucun homme ne doit être abandonné), les unités américaines poursuivent l'engagement, dans une ville devenue une véritable souricière. Scindés en plusieurs groupes, les rangers et les Delta tentent de rejoindre, à pied ou en Humvees, les sites des crashs. Les miliciens lancent des contre-attaques et de nombreuses embuscades, le convoi principal ayant perdu plusieurs hommes doit rebrousser chemin, laissant les petits groupes de soldats complètement isolés alors que la nuit tombe. Plus tôt, deux opérateurs Delta se sont littéralement sacrifiés pour tenter de sauver l'équipage du second crash. Les deux snipers tiendront près d'une heure contre une foule en furie, puis tomberont en héros. Le pilote du Black Hawk est fait prisonnier par les miliciens. Pendant la nuit, l'état-major monte la contre-attaque pour récupérer les soldats : des renforts du 75th Rangers, de la 10e division de montagne (infanterie légère) et des Pakistanais onusiens repartent en ville sous les ordres du lieutenant colonel McKnight qui part en tête malgré sa blessure. Après de violents affrontements et le mitraillage en règle des rebelles par les hélicoptères américains, les groupes des sergents Eversmann, DiTomasso, Sanderson ainsi que la section du capitaine Steele sont rejoints par les blindés. Après avoir extrait les corps des équipages coincés dans les épaves, les forces américaines quittent la zone contrôlée par Aidid, certains en courant par manque de place dans les blindés. Tous rejoignent sains et saufs le stade où les forces de l'ONU sont installées.

    Au cours de la bataille de Mogadiscio, 19 soldats américains ont perdu la vie (18 dans la bataille et 1 deux jours plus tard à la suite de l'explosion d'un obus de mortier tombé dans le camp des rangers), et plusieurs centaines de Somaliens ont été tués (le film indique plus de 1 000).

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     

    « La Dolce VitaUn Été 42 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :