•  

     

      1977    Jamming      
    The Blues Brothers  Bob Marley
       
     

    «Jamming» est une chanson enregistrée par le groupe de reggae Bob Marley et les Wailers dans leur album de 1977 Exodus. La chanson apparaît également sur l'album de compilation Legend. La chanson a été rééditée 10 ans plus tard, comme un hommage à Bob Marley et a de nouveau été un succès, comme dans les Pays-Bas, où elle a été classée dans les charts pendant 4 semaines.  Dans le patois jamaïcain le mot brouillage fait référence à une fête. 

       
    Ooh, oui; ainsi, bien Oh! Nous sommes Jammin ' Je veux coincer avec vous Nous sommes Jammin ', Jammin' Et j'espère que vous aimez Jammin 'trop Is not No règles, ne sont pas sans voeu Nous pouvons le faire de toute façon I et je vais vous voir à travers " Parce que chaque jour, nous payons le prix Nous sommes le sacrifice vivant Jammin 'jusqu'à ce que la confiture est par Nous sommes Jammin ' De penser que Jammin 'était une chose du passé Nous sommes Jammin ' Et je l'espère cette confiture va durer Aucune balle ne peut nous arrêter maintenant Nous ne demandons ni nous ne serons pas incliner Ni peut être acheté ni vendu Nous avons tous défendons le droit enfants Jah Jah doivent unir Car la vie est beaucoup plus de valeur que l'or Nous sommes Jammin ', Jammin', Jammin ', Jammin' Et nous sommes Jammin 'dans le nom du Seigneur Nous sommes Jammin ', Jammin', Jammin ', Jammin' Nous sommes Jammin 'droit directement à partir de la cour Chanter Saint Mont Sion, Saint Mont Sion Jah est assis dans la montagne de Sion et exclut toute création Oui, nous sommes Jammin ', Bop-chu-wa-wa-wa Oh! Nous sommes Jammin 'Je veux de la confiture avec vous Nous sommes Jammin ', Jammin', Jammin ', Jammin' Et Jamdown espère que vous Jammin 'trop Jah sait combien je ?? ai essayé La vérité ne peut pas cacher Pour vous satisfaire Le véritable amour qui existe maintenant Est l'amour que je ne peux pas résister Donc, la confiture à mes côtés Nous sommes Jammin ', Jammin', Jammin ', Jammin' Je veux coincer avec vous Nous sommes Jammin ', nous sommes Jammin', nous sommes Jammin ', nous sommes Jammin' Nous sommes Jammin ', nous sommes Jammin', nous sommes Jammin ', nous sommes Jammin' Espérons que vous aimez Jammin ', aussi.
    Ooh, yeah ; well, alright Oh ! We're jammin' I wanna jam it with you We're jammin', jammin' And I hope you like jammin' too Ain't no rules, ain't no vow We can do it anyhow I and I will see you through ' Cause every day we pay the price We are the living sacrifice Jammin' till the jam is through We're jammin' To think that jammin' was a thing of the past We're jammin' And I hope this jam is gonna last No bullet can stop us now We neither beg nor we won't bow Neither can be bought nor sold We all defend the right Jah Jah children must unite For life is worth much more than gold We're jammin', jammin', jammin', jammin' And we're jammin' in the name of the Lord We're jammin', jammin', jammin', jammin' We're jammin' right straight from yard Singing Holy Mount Zion, Holy Mount Zion Jah sitteth in Mount Zion and rules all creation Yeah, we're jammin', Bop-chu-wa-wa-wa Oh ! We're jammin' I wanna jam it with you We're jammin', jammin', jammin', jammin' And Jamdown hope you're jammin' too Jah knows how much I‘ve tried The truth cannot hide To keep you satisfied True love that now exists Is the love I can't resist So jam by my side We're jammin', jammin', jammin', jammin' I wanna jam it with you We're jammin', we're jammin', we're jammin', we're jammin' We're jammin', we're jammin', we're jammin', we're jammin' Hope you like jammin', too.:
     Album : Exodus
    TitleLength
    1. "Natural Mystic"   3:28
    2. "So Much Things to Say"   3:08
    3. "Guiltiness"   3:19
    4. "The Heathen"   2:32
    5. "Exodus"   7:40
    Side two
    No.TitleLength
    6. "Jamming"   3:31
    7. "Waiting in Vain"   4:16
    8. "Turn Your Lights Down Low"   3:39
    9. "Three Little Birds"   3:00
    10. "One Love/People Get Ready" (Bob Marley / Curtis Mayfield) 2:52
     
     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

      1978   Is this Love      
    The Blues Brothers 

    Bob Marley

       
     

    "Is This Love" est une chanson de Bob Marley et des Wailers, publié sur leur album 1978 Kaya. La chanson est devenue l'une des chansons les plus connues. Marley  faisait partie de la compilation Legend. Il a culminé au numéro 9 dans les charts britanniques lors de sa sortie en 1978.

     

       
    Je veux t'aimer et te traiter bien Je veux t'aimer chaque jour et chaque nuit Nous serons ensemble avec un toit au-dessus de nos têtes Nous partagerons l'abri de mon lit à une place Nous partagerons la même pièce Jah fournit le pain Est-ce l'amour, est-ce l'amour Est-ce l'amour que je ressens? Je veux savoir, je veux savoir, je veux savoir maintenant Je dois savoir, je dois savoir, je dois savoir maintenant Je veux et je peux Alors je jette mes cartes sur ta table Je veux t'aimer et te traiter bien Je veux t'aimer chaque jour et chaque nuit Nous serons ensemble avec un toit au-dessus de nos têtes Nous partagerons l'abri de mon lit à une place Nous partagerons la même pièce Jah fournit le pain Est-ce l'amour, est-ce l'amour Est-ce l'amour que je ressens? Oh oui je sais, oui je sais, oui je sais Oh oui je sais, oui je sais, oui je sais Je veux et je peux Alors je jette mes cartes sur ta table
    I wanna love you And treat you right I wanna love you Every day and every night We'll be together With a roof right over our heads We'll share the shelter Of my single bed We'll share the same room Jah provide the bread Is this love, is this love, is this love That I'm feeling? Is this love, is this love, is this love That I'm feeling? I wanna know, wanna know, wanna know now I've got to know, got to know, got to know now I, I'm willing and able So I throw my cards on your table I wanna love you I wanna love and treat Love and treat you right I wanna love you Every day and every night We'll be together With a roof right over our heads We'll share the shelter Of my single bed We'll share the same room Jah provide the bread Is this love, is this love, is this love That I'm feeling? Is this love, is this love, is this love That I'm feeling? Oh yes I know, yes I know, yes I know now Oh yes I know, yes I know, yes I know now I, I'm willing and able So I throw my cards on your table I wanna love you I wanna love and treat Love and treat you right I wanna love you Every day and every night We'll be together With a roof right over our heads We'll share the shelter Of my single bed We'll share the same room Jah provide the bread We'll share the shelter Of my single bed... TRADUCTION :

     

     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

      1967   What a wonderful world       
    The Blues Brothers 

    Louis Armstrong

       
     

    «What a Wonderful World» (de l'anglais signifiant « Quel monde merveilleux ») est une chanson de Bob Thiele et George David Weiss, enregistrée pour la première fois par Louis Armstrong et sortie sous forme de single au début de l'automne 1967. Elle a fait l'objet de nombreuses reprises.

    Dans les paroles, le narrateur décrit à la première personne les différentes choses de la vie quotidienne qu'il voit, et considère comme belles (les arbres et les roses, le ciel, la lumière du jour et la noirceur de la nuit, les couleurs de l'arc-en-ciel, les bébés qui grandissent et représentent l'avenir) avant de conclure avec optimisme, dans un refrain qui donne son titre à la chanson : « and I think to myself, what a wonderful world » (« et je me dis au fond de moi, quel monde merveilleux »).

    On pourrait voir un sens quelque peu ironique à cette chanson: le monde n'est pas merveilleux pour tous (notamment pour les Afro-Américains, penser aux révoltes sanglantes en 1968 et à l'assassinat de Martin Luther King par exemple...). La chanson décrit peut-être également la beauté du monde comme tout un chacun pourrait l'apprécier sans les guerres, l'injustice, et autres maux de l'humanité.

    En 1993, Israel Kamakawiwo`ole en a réalisé un medley avec Over the Rainbow : Over the Rainbow / What a Wonderful World. La reprise « punk » de Joey Ramone a été utilisée pour des publicités en France, et figure dans la bande originale de la comédie française Moi, Michel G, Milliardaire, Maître du monde ainsi que dans celle de Astérix et Obélix : Au service de Sa Majesté.

    À noter que cette chanson fut un succès au printemps 1968 (no 1 au hit-parade de la BBC) puis popularisée à nouveau vingt ans plus tard par le film Good Morning, Vietnam.

       
    J'aperçois des arbres verts Des roses rouges également Je les vois s'épanouir Pour toi et moi Et je pense en moi-même "Quel monde merveilleux" Je vois des ciels bleus Et de blancs nuages L'éclatant jour béni La sombre nuit sacrée Et je pense en moi-même "Quel monde merveilleux" Les couleurs de l'arc-en-ciel Si jolies dans le ciel Sont aussi sur les visages Des passants Je vois des amis se serrer la main Se dire « comment vas-tu » En réalité ils se disent « je t'aime » J'entends des bébés pleurer Je les vois grandir Ils apprendront bien plus Que je n'en saurai jamais Et je pense en moi-même Quel monde merveilleux Et je pense en moi-même "Quel monde merveilleux"

     

     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

      1960   Hit the road Jack      
    The Blues Brothers 

    Ray Charles

       
     

    «Hit the Road Jack» est une chanson écrite par l'auteur-compositeur de rhythm and blues Percy Mayfield. Elle est enregistrée pour la première fois en 1960, comme une démo a capella pour Art Rupe.

    Elle fut popularisée par l'enregistrement réalisé par Ray Charles, en duo avec Margie Hendricks,le 9 octobre 1961. Le titre fait un succès et se place numéro un du Billboard Hot 100 durant 2 semaines. Il se place également numéro un du classement de R'n'B durant 5 semaines et devient le sixième titre de Ray Charles à atteindre le haut de ce classement. C'est une des chansons les plus connues de Ray Charles, qui  a effectué de nombreuses performances tout au long de sa carrière.

    Le morceau est assez court, avec un tempo modéré. Il consiste en un duo en alternance, assez comique, entre une femme agacée et son bon à rien de mari. Celui-ci tente de persuader sa femme de le laisser rester (lors des couplets). Elle ne se laisse pas embobiner : you ain't got no money, you just ain't no good, « tu ne ramènes pas d'argent, tu n'es bon à rien ». La conclusion revient dans le refrain, chanté par la femme (ou interprété par un chœur féminin): Hit the road jack, qui peut se traduire par « taille la route ».

    À l'origine, Hit the road Jack ferait référence à Jack Kerouac et son livre Sur la route.

       
    (Fiche le camp Jack et ne reviens plus jamais, jamais, jamais, jamais) (Fiche le camp Jack et ne reviens jamais) Que dis-tu? (Fiche le camp Jack et ne reviens plus jamais, jamais, jamais, jamais) (Fiche le camp Jack et ne reviens jamais) Ouah madame, oh madame, ne me traite pas si méchamment, Tu es la vieille femme la plus méchante que j'ai jamais vue Je suppose que si tu le dis Je devrais faire mes valises et partir (c'est ça!) (Fiche le camp Jack et ne reviens plus jamais, jamais, jamais, jamais) (Fiche le camp Jack et ne reviens jamais) Que dis-tu? (Fiche le camp Jack et ne reviens plus jamais, jamais, jamais, jamais) (Fiche le camp Jack et ne reviens jamais) Maintenant bébé, écoute bébé, c'est pas une façon de me traiter parce que je retomberai sur mes pieds un jour (je m'en fiche si tu y arrives, c'est clair) (tu n'as pas d'argent, t'es juste pas bon pour moi) Et bien je suppose que si tu le dis Je devrais faire mes valises et partir (c'est ça!) (Fiche le camp Jack et ne reviens plus jamais, jamais, jamais, jamais) (Fiche le camp Jack et ne reviens jamais) Que dis-tu? (Fiche le camp Jack et ne reviens plus jamais, jamais, jamais, jamais) (Fiche le camp Jack et ne reviens jamais) Bon (ne reviens jamais) Hein, que dis-tu? (ne reviens jamais) Je ne t'ai pas comprise (ne reviens jamais) Tu ne le penses pas vraiment (ne reviens jamais) Oh, maintenant bébé, s'il te plaît (ne reviens jamais) Qu'est-ce que tu essayes de me faire? (ne reviens jamais) Oh, ne me traite pas de la sorte (ne reviens jamais)
    "(Hit the road, Jack and don't you come back no more no more, no more, no more) (Hit the road, Jack and don't you come back no more) What you say? (Hit the road, Jack and don't you come back no more no more, no more, no more) (Hit the road, Jack and don't you come back no more) Woah, Woman, oh woman, don't treat me so mean You're the meanest old woman that I've ever seen I guess if you say so I'll have to pack my things and go (That's right) (Hit the road, Jack and don't you come back no more no more, no more, no more) (Hit the road, Jack and don't you come back no more) What you say? (Hit the road, Jack and don't you come back no more no more, no more, no more) (Hit the road, Jack and don't you come back no more) Now baby, listen, baby, don't ya treat me this-a way Cause I'll be back on my feet some day (Don't care if you do 'cause it's understood) (You ain't got no money you just ain't no good) Well, I guess if you say so I'll have to pack my things and go (That's right) (Hit the road, Jack and don't you come back no more no more, no more, no more) (Hit the road, Jack and don't you come back no more) What you say (Hit the road, Jack and don't you come back no more no more, no more, no more) (Hit the road, Jack and don't you come back no more) Well, uh, what you say? (Don't you come back no more) I didn't understand you! (Don't you come back no more) You can't mean that! (Don't you come back no more) Oh, now baby, please! (Don't you come back no more) What you tryin' to do to me? (Don't you come back no more)

     

     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

       2012   Sweet Home Chicago      
    The Blues Brothers 

    Obama, BB King, Buddy Guy, Mick Jagger, Jeff Beck

       
     

    22 février 2012
    Hier soir, le président Obama et la Première Dame Michelle Obama a accueilli un groupe incroyable d'artistes pour une nuit de musique blues, dans le cadre du PBS "In Performance à la Maison Blanche" . Après un peu d'encouragement du légendaire B.B. King, le Président a pris le micro de Mick Jagger, et a chanté quelques lignes de "Sweet Home Chicago." 

     

       
    Allez Oh bébé ne vous veux pas aller Allez Oh bébé ne vous veux pas aller Retour à ce même vieux lieu Sweet home Chicago Allez Bébé ne vous veux pas aller Cacher Hey Bébé ne vous veux pas aller Retour à ce même vieux lieu Oh sweet home Chicago Eh bien, l'un et un font deux Six et deux est de huit Venez sur le bébé ne ya pas me faire fin Cacher Hey Bébé ne vous veux pas aller Retour à ce même vieux lieu Sweet home Chicago Allez Bébé ne vous veux pas aller Retour à ce même vieux lieu Sweet home Chicago Six et trois est neuf Neuf et neuf à dix-huit Regarde par là frère bébé et voir ce que je l'ai vu Hidehey Bébé ne vous veux pas aller Retour à ce même vieux lieu Sweet home Chicago Oh allez Bébé ne vous veux pas aller Allez Bébé ne vous veux pas aller Retour à ce même vieux lieu Sweet home Chicago
    "Sweet Home Chicago" Come on Oh baby don't you wanna go Come on Oh baby don't you wanna go Back to that same old place Sweet home Chicago Come on Baby don't you wanna go Hidehey Baby don't you wanna go Back to that same old place Oh sweet home Chicago Well, one and one is two Six and two is eight Come on baby don't ya make me late Hidehey Baby don't you wanna go Back to that same old place Sweet home Chicago Come on Baby don't you wanna go Back to that same old place Sweet home Chicago Six and three is nine Nine and nine is eighteen Look there brother baby and see what I've seen Hidehey Baby don't you wanna go Back to that same old place Sweet home Chicago Oh come on Baby don't you wanna go Come on Baby don't you wanna go Back to that same old place Sweet home Chicago .

     

     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

       1980   Jailhouse Rock        
    The Blues Brothers 

    The Blues Brothers


       
    Film 

    «Jailhouse Rock» est une chanson de rock 'n' roll écrite par Jerry Leiber & Mike Stoller pour Elvis Presley, dont la version a été éditée par RCA en septembre 1957. La chanson a été créée pour le film Jailhouse Rock (Le Rock du bagne), réalisé par Richard Thorpe en 1957.

    Le tandem Leiber/Stoller a également composé Treat Me Nice qui figure sur la face B du 45 tours, ainsi que I Want to Be Free et (You're So Square) Baby Don't Care qui se trouvent sur un E.P. paru en octobre pour accompagner la sortie du film.

     

       
    Le préfet a organisé une fête dans la prison du comté Le groupe de la prison était là et ils ont commencé à pleurer Le joint sautait et la place a commencé à balancer Vous auriez dû entendre ces récidivistes assommées chanter LET'S ROCK Tout le monde LET'S ROCK Tout le monde sur l'ensemble du bloc cellulaire Ils dansaient à la roche de prison Araignée Murphy a joué du saxophone ténor Little Joe a été soufflée sur le trombone à coulisse Le drummer boy de l'Illinois est allé accident boum boum La section rythmique ensemble était le Purple Gang LET'S ROCK Tout le monde LET'S ROCK Tout le monde sur l'ensemble du bloc cellulaire Ils dansaient à la roche de prison Numéro 47 3 Bien dit au numéro Vous êtes le plus mignon jailbird je jamais voir Je sure'll ravis de votre entreprise Venez et faire la roche de prison avec moi LET'S ROCK Tout le monde LET'S ROCK Tout le monde sur l'ensemble du bloc cellulaire Ils dansaient à la roche de prison LET'S ROCK! Sad Sack était assis sur un bloc de pierre Beaucoup trop dans le coin weepin 'tout seul Le préfet a indiqué Hey buddy ne pas vous être pas de carré Si vous ne pouvez pas trouver un partenaire utiliser une chaise en bois LET'S ROCK Tout le monde LET'S ROCK Tout le monde sur l'ensemble du bloc cellulaire Ils dansaient à la roche de prison Ils dansaient à la roche de prison Ils dansaient à la roche de prison Ils dansaient à la roche de prison Ils dansaient à la roche de prison Tout le monde sur l'ensemble du bloc cellulaire Ils dansaient à la roche de prison Ils dansait, dansant, danser sur, dansant au Danse à la roche de prison Oh, ils dansait, dansant, danser sur, dansant au Danse à la roche de prison Tout le monde sur l'ensemble du bloc cellulaire Ils dansaient à la roche de prison Danse à la roche de prison ...
    Paroles de Jailhouse Rock The warden threw a party in the county jail The prisonband was there and they began to wail The joint was jumping and the place began to swing You should have heard those knocked out jailbirds sing Let's rock Everybody let's rock Everybody on the whole cell block They was dancing to the jailhouse rock Spider Murphy played the tenor saxophone Little Joe was blowin' on the slide trombone The drummerboy from Illinois went crash boom bang The whole rhythm section was the Purple Gang Let's rock Everybody let's rock Everybody on the whole cell block They was dancing to the jailhouse rock Well number 47 said to number 3 You're the cutest jailbird I ever did see I sure'll be delighted with your company Come on and do the jailhouse rock with me Let's rock Everybody let's rock Everybody on the whole cell block They were dancing to the jailhouse rock Let's rock! Sad Sack was sittin' on a block of stone Way over in the corner weepin' all alone The warden said Hey buddy don't you be no square If you can't find a partner use a wooden chair Let's rock Everybody let's rock Everybody on the whole cell block They was dancing to the jailhouse rock They were dancing to the jailhouse rock They was dancing to the jailhouse rock They was dancing to the jailhouse rock They was dancing to the jailhouse rock Everybody on the whole cell block They was dancing to the jailhouse rock They was dancing to, dancing to, dancing to, dancing to Dancing to the jailhouse rock Oh they was dancing to, dancing to, dancing to, dancing to Dancing to the jailhouse rock Everybody on the whole cell block They was dancing to the jailhouse rock Dancing to the jailhouse rock...

    Les Blues Brothers ou Les Frères Blues au Québec (titre original : The Blues Brothers) est un film américain culte des années 1980 réalisé par John Landis, avec pour acteurs vedettes John Belushi et Dan Aykroyd dans les rôles-titres, « Joliet » Jake et Elwood Blues, personnages emblématiques du sketch musical The Blues Brothers de l'émission télévisée Saturday Night Live diffusée sur NBC.

    De nombreux chanteurs vedettes tels que James Brown, Cab Calloway, Aretha Franklin, Ray Charles et John Lee Hooker, interprètent de nombreux morceaux de rhythm and blues, soul et de blues.

    Le film se déroule dans et autour de Chicago avec les acteurs John Candy, Carrie Fisher, Charles Napier et Henry Gibson.

     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

       1980   Everybody Needs Somebody to Love        
    The Blues Brothers 

    The Blues Brothers


       
    Film 

    «Everybody Needs Somebody to Love» est une chanson écrite par Bert Berns, Solomon Burke et Jerry Wexler. Elle a été enregistrée pour la première fois par Solomon Burke en 1964, mais la version la plus connue est celle des Blues Brothers, qui apparaît notamment dans le film The Blues Brothers (1980).

    Elle a également été reprise par les Rolling Stones sur l'album The Rolling Stones No. 2 (1965). Une version jouée par les 13th Floor Elevators en concert en 1966 est parue dans la réédition de 2005 de l'album The Psychedelic Sounds of the 13th Floor Elevators.

     

       
    Traduction {Tout le monde a besoin de quelqu'un} On est vraiment heureux de voir autant de gens souriants ici ce soir, et nous voudrions tout particulièrement saluer les représentants des forces de l'ordre de l'Illinois qui ont décidé de nous rejoindre ici au Palace Hotel Ballroom. Nous espérons sincèrment que vous apprécierez le concert, et surtout n'oubliez pas que, qui que vous soyez, et quoi que vous fassiez pour gagner votre vie, tenir le coup et survivre, il y a toujours quelque chose que nous avons avons tous en commun. Vous, moi, eux, tout le monde, tout le monde Tout le monde a besoin de quelqu'un Tout le monde a besoin d'aimer quelqu'un D'aimer quelqu'un (d'aimer quelqu'un) Un coeur tendre qui nous manque (un coeur tendre qui nous manque) Une chérie à embrasser (une chérie à embrasser) J'ai besoin de toi, toi, toi J'ai besoin de toi, toi, toi J'ai besoin de toi, toi, toi le matin J'ai besoin de toi, toi, toi quand mon ame est en feu Des fois je me sens, je me sens un peu triste Quand mon bébé me fait du mal, et que je n'ai nulle part où aller, j'ai besoin de toi ! Des fois je me sens, je me sens un peu triste, Quand mon bébé me fait du mal, et que je n'ai nulle part où aller, j'ai besoin de toi, toi, toi ! J'ai besoin de toi, toi, toi ! J'ai besoin de toi, toi, toi ! J'ai besoin de toi, toi, toi ! Ecoutez-moi bien, quand vous trouverez l'amour de votre vie, prenez dans vos bras cette femme ou cet homme, aimez-le, prenez-le dans vos bras, serrez-la, faites-lui plaisir, prenez dans vos bras, serrez et faites plaisir à cette personne, donnez-lui tout votre amour, montrez-lui vos sentiments à chacune de vos caresses, parce que c'est vraiment important d'avoir quelqu'un à prendre dans ses bras, embrasser, désirer, serrer et faire plaisir Tout le monde a besoin de quelqu'un Tout le monde à besoin d'aimer quelqu'un Quelqu'un à aimer (quelqu'un à aimer) Un coeur tendre qui nous manque (un coeur tendre qui nous manque) Une chérie à embrasser (une chérie à embrasser) J'ai besoin de toi, toi, toi J'ai besoin de toi, toi, toi J'ai besoin de toi, toi, toi le matin J'ai besoin de toi, toi, toi quand mon ame est en feu Read more at http://www.paroles-musique.com/traduction-The_Blues_Brothers-Every_Needs_Somebody_To_Love-lyrics,t53149#HYVWUzUKZXEdmoel.99
    Paroles officielles {Every Needs Somebody To Love} We're so glad to see so many of you lovely people here tonight, and we would especially like to welcome all the representatives of Illinois' Law Enforcement Community who have chosen to join us here in the Palace Hotel Ballroom at this time. We do sincerely hope you'll all enjoy the show, and please remember people, that no matter who you are, and what you do to live, thrive and survive, there are still some things that make us all the same. You, me, them, everybody, everybody. Everybody needs somebody Everybody needs somebody to love (someone to love) Sweetheart to miss (sweetheart to miss) Sugar to kiss (sugar to kiss) I need you you you I need you you you I need you you you In the morning I need you you you When my soul's on fire Sometimes I feel I feel a little sad inside When my baby mistreats me I never never never have a place to hide I need you Sometimes I feel I feel a little sad inside When my baby mistreats me I never never never have a place to hide I need you you you I need you you you I need you you you I need you you you I need you Read more at http://www.paroles-musique.com/traduction-The_Blues_Brothers-Every_Needs_Somebody_To_Love-lyrics,t53149#HYVWUzUKZXEdmoel.99

    Les Blues Brothers ou Les Frères Blues au Québec (titre original : The Blues Brothers) est un film américain culte des années 1980 réalisé par John Landis, avec pour acteurs vedettes John Belushi et Dan Aykroyd dans les rôles-titres, « Joliet » Jake et Elwood Blues, personnages emblématiques du sketch musical The Blues Brothers de l'émission télévisée Saturday Night Live diffusée sur NBC.

    De nombreux chanteurs vedettes tels que James Brown, Cab Calloway, Aretha Franklin, Ray Charles et John Lee Hooker, interprètent de nombreux morceaux de rhythm and blues, soul et de blues.

    Le film se déroule dans et autour de Chicago avec les acteurs John Candy, Carrie Fisher, Charles Napier et Henry Gibson.

     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

       1980   Think      
    The Blues Brothers 

    The Blues Brothers    Aretha Franklin


       
    Film 

    «Think» est une chanson interprétée par la chanteuse américaine Aretha Franklin. La chanson, un hymne féministe, a atteint n ° 7 sur le Billboard Hot 100, devenant septième top 10 succès de Franklin aux États-Unis. La chanson a également atteint n ° 1 sur Hot Rhythm & Blues Simple ,  devenant son sixième single en haut du tableau. La chanson a été écrite par Franklin et Ted White. Franklin a réenregistré la chanson en 1989 pour l'album "A travers la tempête». Pitchfork Media a placé au numéro 15 sur la liste des "Les 200 plus grandes chansons des années 1960". 

     

       
    Pensez (Pensez) Pensez (pensez) Pensez (pense) Pensez (pensez) Vous pensez que (pense) Pensez (penser) Pensez à ce sujet (pensez) Vous feriez mieux de réfléchir! (penser) Pensez à ce que vous essayez 'me faire Ouais, Think (pense-pense) laissez aller votre esprit laissez-vous gratuitement Revenons - Revenons Allons chemin sur le chemin du retour quand Je ne vous connais même pas Vous ne pouviez pas un été trop plus de dix (juste un enfant) Je suis pas psychiatre Je suis pas un médecin avec degrés Mais il ne prend pas trop haute I.Q. Pour voir ce que tu fais pour moi Vous feriez mieux de réfléchir (penser) Pensez à ce que vous essayez 'me faire Ouais penser (penser - penser) Laissez aller votre esprit, laissez-vous gratuitement Oh la liberté (la liberté) la liberté (la liberté) Oh la liberté Ouais liberté (yeah) Oh la liberté (la liberté) la liberté (la liberté) la liberté Oh la liberté Ouais liberté (yeah) la liberté !! Hey - penser Vous! réfléchir Il n'y a pas rien que vous pourriez demander Je pourrais vous répondre avec je ne veux pas (je ne veux pas) Mais je allais changer mon esprit si Vous continuez fais des choses que je ne (ne pas) pas Hey, pensez à ce que vous essayez de me faire Baby! Pensez, laissez aller votre esprit, laissez-vous être libre. Les gens autour de tous les jours Walkin '
    Think (think) Think (think) Think (think) Think (think) You Think (think) Think (think) Think about it (think) You better think! (think) Think about what you're tryin' to do to me Yeah, Think (think-think) let your mind go let yourself be free Let's go back - let's go back Let's go way on way back when I didn't even know you You couldn't a been too much more than ten (just a child) I ain't no psychiatrist I ain't no doctor with degrees But it don't take too much high I.Q. To see what you're doin' to me You better think (think) Think about what you're tryin' to do to me Yeah think (think - think) Let your mind go, let yourself be free Oh freedom (freedom) freedom (freedom) Oh freedom Yeah freedom (yeah) Oh freedom (freedom) freedom (freedom) freedom Oh freedom Yeah freedom (yeah) freedom!! Hey - think about it You! think about it There ain't nothin' you could ask I could answer you with I won't (I won't) But I was gonna change my mind if You keep doin' things I don't (don't) Hey, think about what you're trying to do to me Baby! Think, let your mind go, let yourself be free. People walkin' around everyday

    Les Blues Brothers ou Les Frères Blues au Québec (titre original : The Blues Brothers) est un film américain culte des années 1980 réalisé par John Landis, avec pour acteurs vedettes John Belushi et Dan Aykroyd dans les rôles-titres, « Joliet » Jake et Elwood Blues, personnages emblématiques du sketch musical The Blues Brothers de l'émission télévisée Saturday Night Live diffusée sur NBC.

    De nombreux chanteurs vedettes tels que James Brown, Cab Calloway, Aretha Franklin, Ray Charles et John Lee Hooker, interprètent de nombreux morceaux de rhythm and blues, soul et de blues.

    Le film se déroule dans et autour de Chicago avec les acteurs John Candy, Carrie Fisher, Charles Napier et Henry Gibson.

     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

       1980   Minnie The Moocher      
    The Blues Brothers 

    The Blues Brothers    Cab Calloway


       
    Film 

    «Minnie the Moocher» est une chanson de jazz d'abord enregistré en 1931 par Cab Calloway and His Orchestra, vendant plus d'un million d'exemplaires. "Minnie the Moocher" est plus célèbre pour son annonce absurde libbed ( «scato») paroles (pour exemple, "Salut De Salut De Salut De Salut"). Calloway demandait au  public de participer en répétant chaque phrase scat dans une forme d'appel et de réponse. Finalement, les phrases de Calloway devenaient si longues et si complexes que le public riait de leurs propres tentatives infructueuses pour les répéter.

    "Minnie the Moocher" a été intronisé au Grammy Hall of Fame en 1999.

     

       
    Paroles de Minnie The Moocher Hey les gens ici est l'histoire 'bout Minnie the Moocher Elle était une verité hoocie coocher Elle était la plus rude frêle plus difficile Mais Minnie avait un cœur gros comme une baleine Hidehidehidehi (Hidehidehidehi) Hodehodehodeho (Hodehodehodeho) Hedehedehedehe (Hedehedehedehe) Hidehidehideho (Hidehidehideho) Elle foiré autour avec un mec nommé Smokie Elle l'aimait bien qu'il était cokey Il l'emmena à Chinatown et lui a montré comment tirer le gong autour Hidehidehidehi (Hidehidehidehi) Whoah (Whoah) Hedehedehedehe (Hedehedehedehe) Un hidehidehideho (Hidehidehideho) Elle avait un rêve à propos du roi de Suède Il lui donnait des choses qu'elle était needin ' Il lui a donné une maison construite de l'or et acier Une voiture avec des roues de diamant de platine Un hidehidehidehidehidehidehi (Hidehidehidehidehidehidehi) Hodehodehodehodehodehodeho (Hodehodehodehodehodehodeho) ... (...) ... (...) Il lui a donné sa maison et de ses chevaux de course Chaque repas qu'elle mangeait était une douzaine de cours Avait un million de dollars de nickels et dimes Elle était assise autour et les compta tout un million de fois Hidehidehidehi (Hidehidehidehi) Hodehodehodeho (Hodehodehodeho) Hedehedehedehe (Hedehedehedehe) Hidehidehideho (Hidehidehideho) Pauvre Min, Min pauvres, pauvres Minnie
    Paroles de Minnie The Moocher Hey folks here's the story 'bout Minnie the Moocher She was a lowdown hoocie coocher She was the roughest toughest frail But Minnie had a heart as big as a whale Hidehidehidehi (Hidehidehidehi) Hodehodehodeho (Hodehodehodeho) Hedehedehedehe (Hedehedehedehe) Hidehidehideho (Hidehidehideho) She messed around with a bloke named Smokie She loved him though he was cokey He took her down to Chinatown and showed her how to kick the gong around Hidehidehidehi (Hidehidehidehi) Whoah (Whoah) Hedehedehedehe (Hedehedehedehe) A hidehidehideho (Hidehidehideho) She had a dream about the king of Sweden He gave her things that she was needin' He gave her a home built of gold and steel A diamond car with platinum wheels A hidehidehidehidehidehidehi (Hidehidehidehidehidehidehi) Hodehodehodehodehodehodeho (Hodehodehodehodehodehodeho) ... (...) ... (...) He gave her his townhouse and his racing horses Each meal she ate was a dozen courses Had a million dollars worth of nickels and dimes She sat around and counted them all a million times Hidehidehidehi (Hidehidehidehi) Hodehodehodeho (Hodehodehodeho) Hedehedehedehe (Hedehedehedehe) Hidehidehideho (Hidehidehideho) Poor Min, poor Min, poor Minnie

    Les Blues Brothers ou Les Frères Blues au Québec (titre original : The Blues Brothers) est un film américain culte des années 1980 réalisé par John Landis, avec pour acteurs vedettes John Belushi et Dan Aykroyd dans les rôles-titres, « Joliet » Jake et Elwood Blues, personnages emblématiques du sketch musical The Blues Brothers de l'émission télévisée Saturday Night Live diffusée sur NBC.

    De nombreux chanteurs vedettes tels que James Brown, Cab Calloway, Aretha Franklin, Ray Charles et John Lee Hooker, interprètent de nombreux morceaux de rhythm and blues, soul et de blues.

    Le film se déroule dans et autour de Chicago avec les acteurs John Candy, Carrie Fisher, Charles Napier et Henry Gibson.

     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

     

       1980   Sweet Home Chicago      
    The Blues Brothers 

    The Blues Brothers


       
    Film 

    «Sweet Home Chicago» est une des chansons les plus célèbres du bluesman Robert Johnson parue en 1936. Elle est devenue depuis un standard du blues, reprise par un grand nombre de musiciens.

    La chanson est enregistrée par Robert Johnson en deux prises (mais une seule nous est parvenue) lors de sa toute première session en studio le 23 novembre 1936 à San Antonio, Texas. Elle est éditée en 78 tours par le label Vocalion Records, avec le titre Walkin' Blues sur l'autre face1.

    Sweet Home Chicago serait une reprise d'un morceau plus ancien, Kokomo Blues de Scrapper Blackwell (1928), aussi attribué à Kokomo Arnold.

    Cette chanson a notamment été reprise par Junior Parker en 1958, Roosevelt Sykes, Earl Hooker (1970), Robert Lockwood Jr., Freddie King, Magic Sam, Status Quo, Johnny Otis, Fleetwood Mac, John Hammond,Keb Mo, The Radiators, Ben Harper (1992), etc.

    Eric Clapton, l'a interprétée au International Rock Award en 1990 avec Buddy Guy, Bo Diddley, Lou Reed, Neal Schon, Steven Tyler, Joe Perry, Richie Sambora, Dave Stewart, etc.

    Buddy Guy et Eric Clapton l'ont également jouée en 2007 au Crossroads Guitar Festival de Chicago en compagnie de Johnny Winter, Robert Cray, Jimmie Vaughan et John Mayer.

    Morblus, Justina Lee Brown, Stan Skibby, Pat Mc Manus et Johnny Gallagher l'ont jouée en jam session, le 15 juillet 2012 au Cahors Blues Festival.

    Sweet Home Chicago est également jouée dans le film The Blues Brothers (1980) par le groupe de blues du même nom. Elle est jouée à la fin du film, lors du grand concert organisé pour récolter des fonds afin de sauver l'orphelinat dans lequel ont été élevés les deux protagonistes.

     

       
    Allons Oh bébé ne vous veux pas aller Allons Oh bébé ne vous veux pas aller Retour à ce même vieux lieu Sweet home Chicago Allons Bébé ne vous veux pas aller Hidehey Bébé ne vous veux pas aller Retour à ce même vieux lieu Oh sweet home Chicago Eh bien, l'un et un font deux Six et deux est de huit Venez sur le bébé ne ya pas me faire fin Hidehey Bébé ne vous veux pas aller Retour à ce même vieux lieu Sweet home Chicago Allons Bébé ne vous veux pas aller Retour à ce même vieux lieu Sweet home Chicago Six et trois est neuf Neuf et neuf à dix-huit Regarde par là frère bébé et voir ce que je l'ai vu Hidehey Bébé ne vous veux pas aller Retour à ce même vieux lieu Sweet home Chicago Oh allez Bébé ne vous veux pas aller Allons Bébé ne vous veux pas aller Retour à ce même vieux lieu Sweet home Chicago
    Come on Oh baby don't you wanna go Come on Oh baby don't you wanna go Back to that same old place Sweet home Chicago Come on Baby don't you wanna go Hidehey Baby don't you wanna go Back to that same old place Oh sweet home Chicago Well, one and one is two Six and two is eight Come on baby don't ya make me late Hidehey Baby don't you wanna go Back to that same old place Sweet home Chicago Come on Baby don't you wanna go Back to that same old place Sweet home Chicago Six and three is nine Nine and nine is eighteen Look there brother baby and see what I've seen Hidehey Baby don't you wanna go Back to that same old place Sweet home Chicago Oh come on Baby don't you wanna go Come on Baby don't you wanna go Back to that same old place Sweet home Chicago

    Les Blues Brothers ou Les Frères Blues au Québec (titre original : The Blues Brothers) est un film américain culte des années 1980 réalisé par John Landis, avec pour acteurs vedettes John Belushi et Dan Aykroyd dans les rôles-titres, « Joliet » Jake et Elwood Blues, personnages emblématiques du sketch musical The Blues Brothers de l'émission télévisée Saturday Night Live diffusée sur NBC.

    De nombreux chanteurs vedettes tels que James Brown, Cab Calloway, Aretha Franklin, Ray Charles et John Lee Hooker, interprètent de nombreux morceaux de rhythm and blues, soul et de blues.

    Le film se déroule dans et autour de Chicago avec les acteurs John Candy, Carrie Fisher, Charles Napier et Henry Gibson.

     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique