• Fantasia on British Sea-Songs - Rule Britannia

     

     

      2012   Fantasia on British Sea-Songs - Rule Britannia
         
    Proms Sir Henry Wood
       

    The Proms

     

    «Fantasia on British Sea Songs» ou Fantaisie sur British Songs Sea est un medley de chansons de mer britanniques organisées par Sir Henry Wood en 1905 pour marquer le centenaire de la bataille de Trafalgar. Pendant de nombreuses années, il a été considéré comme un élément indispensable à la BBC Last Night of the Proms concert.

       
    Paroles de «Fantasia on British Sea Songs» - Règle, Britannia! Britannia, règle les vagues! Britanniques jamais, jamais, jamais sont esclaves. Lorsque la Grande-Bretagne d'abord, sur l'ordre du ciel, Née de la principale azur, Ce fut la charte de la terre, Et Guardian Angels a chanté cette souche: Règle, Britannia! Britannia, règle les vagues! Britanniques jamais, jamais, jamais sont esclaves. Les nations bénies pas comme toi Doit, à leur tour, aux tyrans tombent, Alors que tu prospérer grande et libre: La crainte et l'envie de tous. Règle, Britannia! Britannia, règle les vagues! Britanniques jamais, jamais, jamais sont esclaves. Encore plus tu majestueux tu hausse, Plus terrible de chaque course étrangère, Comme la forte explosion qui déchire le ciel Sert mais à la racine, ton chêne indigène. Règle, Britannia! Britannia, règle les vagues! Britanniques jamais, jamais, jamais sont esclaves. Toi tyrans orgueilleux ne'er doit apprivoiser; Toutes leurs tentatives de te plier vers le bas Will, mais éveiller ta généreuse flamme, Mais travailler leur malheur et ta renommée. Règle, Britannia! Britannia, règle les vagues! Britanniques jamais, jamais, jamais sont esclaves. A toi appartient le règne rural; Tes villes avec le commerce éclat; Tout ton sera le sujet principal, Et chaque rivage, il encercle, ton. Règle, Britannia! Britannia, règle les vagues! Britanniques jamais, jamais, jamais sont esclaves. Le Muses, toujours avec liberté retrouvée, Doit ta côtes heureux réparation. isle Blest! avec la beauté incomparable couronné, Et les cœurs virils pour garder la foire. Règle, Britannia! Britannia, règle les vagues! Britanniques jamais, jamais, jamais sont esclaves.
    Rule, Britannia! Britannia, rule the waves! Britons never, never, never shall be slaves. When Britain first, at heaven's command, Arose from out the azure main, This was the charter of the land, And Guardian Angels sang this strain: Rule, Britannia! Britannia, rule the waves! Britons never, never, never shall be slaves. The nations not so blest as thee Must, in their turn, to tyrants fall, While thou shalt flourish great and free: The dread and envy of them all. Rule, Britannia! Britannia, rule the waves! Britons never, never, never shall be slaves. Still more majestic shalt thou rise, More dreadful from each foreign stroke, As the loud blast that tears the skies Serves but to root thy native oak. Rule, Britannia! Britannia, rule the waves! Britons never, never, never shall be slaves. Thee haughty tyrants ne'er shall tame; All their attempts to bend thee down Will but arouse thy generous flame, But work their woe and thy renown. Rule, Britannia! Britannia, rule the waves! Britons never, never, never shall be slaves. To thee belongs the rural reign; Thy cities shall with commerce shine; All thine shall be the subject main, And every shore it circles, thine. Rule, Britannia! Britannia, rule the waves! Britons never, never, never shall be slaves. The Muses, still with freedom found, Shall to thy happy coasts repair. Blest isle! with matchless beauty crowned, And manly hearts to guard the fair. Rule, Britannia! Britannia, rule the waves! Britons never, never, never shall be slaves.

    La Fantasia on British Sea Songs a été réalisée par Henry Wood et Orchestra Hall de la Reine à un Concert Promenade le 21 Octobre 1905.  Il comprend neuf parties qui suivent le cours de la bataille de Trafalgar du point de vue d'un marin britannique, en commençant par l'appel aux armes, en progressant à travers la mort d'un camarade, les pensées de la maison, et se terminant par un retour victorieux et la affirmation selon laquelle la Grande-Bretagne continuera à «gouverner les vagues»

     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     

    « JerusalemBehind With The Rent »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :