• Film

    39 musiques de Film sont déjà publiées dans cette rubrique.
  •  

     

      1987   Des trains pas comme les autres      
     Film

    Philippe Gougler


       
     

    Des trains pas comme les autres est une série documentaire française créée par François Gall et Bernard d'Abrigeon, diffusée à partir du 12 janvier 1987 sur Antenne 2, puis France 2. Certains épisodes sont rediffusés à partir de 2006 sur France 5, qui relance la série en juillet 2011 avec une nouvelle formule animée par Philippe Gougler.

       
    Des trains pas comme les autres
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1961   Le Zinzin d'Hollywood      
     Film

    Jerry Lewis


       
     

    Le Zinzin d'Hollywood (The Errand Boy) est un film humoristique américain, réalisé par Jerry Lewis, sorti en 1961. 
    Jerome Levitch, dit Jerry Lewis, est un humoriste, acteur, producteur et réalisateur de cinéma américain, né le 16 mars 1926 à Newark dans l'État du New Jersey, aux États-Unis, et mort le 20 août 2017 à Las Vegas.

       

    Biographie
    Né de parents russes juifs, fils de Daniel Levitch, acteur de spectacles de variétés, Danny Lewis de son nom d'artiste, Jerry Lewis se fait connaître en formant le duo comique Martin and Lewis avec le chanteur Dean Martin. Ils se démarquent de la majorité des comiques des années 1940 en jouant surtout sur l'interaction entre deux comiques, plutôt que de réciter des sketches planifiés. À la fin des années 1940, ils sont nationalement connus, d'abord pour leurs représentations dans les boîtes de nuit, puis en tant que stars de cinéma. Ils embrayent sur la production de films pour la télévision et se séparent en 1956.
    Jerry Lewis, alors en solo, joue dans le film Le Délinquant involontaire (The Delicate Delinquent) en 1957. Il est ensuite tête d'affiche de cinq autres films, avant d'écrire, jouer, produire et réaliser lui-même Le Dingue du palace (The Bellboy) en 1960. Il est le pionnier de la régie vidéo (Video assist (en)), en utilisant une caméra vidéo sur le plateau en même temps qu'il filme, pour pouvoir visualiser immédiatement le résultat. Cette technique devient un standard dans l'industrie.
    Il réalise plusieurs autres films dont Le Tombeur de ces dames (The Ladies Man) 1961, Le Zinzin d'Hollywood (The Errand Boy) 1961, et le fameux Docteur Jerry et Mister Love (The Nutty Professor) 1963. La popularité de Jerry Lewis décline aux États-Unis à partir de la fin des années 1960 mais il conserve une partie de sa renommée à l'étranger, essentiellement en Europe. Il est particulièrement soutenu en France par les revues Positif et Les Cahiers du cinéma, et le critique Robert Benayoun contribue grandement à éclairer l'importance de ses films.
    En mars 1965, à la suite d'une cascade ratée dans un gag où il tomba sur le dos sur un câble métallique, il se blesse deux vertèbres. Il reste paralysé pendant une journée. Pour contenir la douleur chronique, il prend des anti-douleurs pendant des dizaines d'années. Il pense un moment au suicide puis il découvre en 2002 la neurostimulation. Il vivait alors avec des électrodes implantées dans la colonne vertébrale et un dispositif type pacemaker placé dans l'abdomen.
    En 1966, il organise le Labor Day Telethon For The Muscular Dystrophy Association, œuvre de charité à laquelle il était déjà publiquement associé depuis dix ans.
    En 1972, Lewis joue et réalise The Day the Clown Cried, une comédie dont l'action se déroule dans un camp de concentration nazi. Le film ne sort pas en salles et partage les quelques personnes à l'avoir visionné.
    Après huit ans d'absence cinématographique, Jerry Lewis revient au début des années 1980 dans Au boulot... Jerry ! (Hardly Working), qu'il joue et réalise. Il enchaine en 1983 avec un rôle à contre-emploi dans La Valse des pantins (The King of Comedy) de Martin Scorsese, qui est applaudi par la critique.

    Jerry Lewis au festival de Cannes 2013.
    En 1984, Jack Lang, ministre de la Culture français, lui remet la Légion d'honneur.
    Le 6 décembre 1987, il présente le 1er Téléthon en France, diffusé sur Antenne 26.
    En janvier 1993, on le retrouve dans le long-métrage d'Emir Kusturica Arizona Dream, aux côtés de Johnny Depp, Faye Dunaway et Vincent Gallo.
    En 2006, il interprète le rôle-titre d'un épisode de la série télévisée américaine New York, unité spéciale (Law & Order Special Victims Unit) (saison 8, épisode 4, « Uncle »).
    En 2008, Jerry Lewis travaille avec Drake Bell dans le film d'animation The Nutty Professor. En mai 2011 Jerry Lewis annonce qu'il présentera son dernier téléthon contre la dystrophie musculaire, l'acteur étant affaibli par d'importants problèmes de santé, notamment une fibrose pulmonaire.
    L'avant-dernier film où Jerry Lewis apparait en tant qu'acteur, Max Rose (sorti en 2013), est un drame écrit et réalisé par Daniel Noah, produit par Lawrence Inglee . Lewis y joue le rôle d'un vieil homme qui retrouve goût à la vie malgré la disparition de sa femme. Le film est sélectionné au Festival de Cannes 2013.
    Dans son dernier film, Le Casse (The Trust), tourné à l'âge de 90 ans, sorti en 2016, il joue le père vieillissant de Nicolas Cage.
    Il meurt le 20 août 2017 à l'âge de 91 ans à Las Vegas.

     

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1962   Le Tourbillon      
     Film

    Serge Rezvani


       
    Jules et Jim  

    Le Tourbillon est une chanson française écrite par Serge Rezvani et rendue célèbre par le film Jules et Jim en 1962, dans lequel elle est chantée par Jeanne Moreau. Elle a été reprise par Pigalle en 1990, par Vanessa Paradis en 1995 et 2001, par Tal et Alizée en 2014

       
    Elle avait des bagues a chaque doigt Des tas de bracelets autour des poignets Et puis elle chantait avec une voix Qui sitôt m'enjôla Elle avait des yeux, des yeux de paille Qui me fascinaient, qui me fascinaient Y avait l'ovale de son visage pale De femme fatale qui me fut fatale De femme fatale qui me fut fatale On s'est connu, on s'est reconnu On s'est perdu de vue, on s'est reperdu de vue On s'est retrouve, on s'est rechauffe Puis on s'est sépare Chacun pour soi est reparti Dans le tourbillon de la vie Je l'ai revue un soir aie aie aie Ça fait déjà un fameux bail Ça fait déjà un fameux bail Au son des banjos je l'ai reconnu Ce curieux sourire qui m'avait tant plu Sa voix si fatale, son beau visage pale M'émurent plus que jamais Je me suis saoule en l'écoutant L'alcool fait oublier le temps Je me suis reveille en sentant Des baisers sur mon front brûlant Des baisers sur mon front brûlant On s'est connu, on s'est reconnu On s'est perdu de vue, on s'est reperdu de vue On s'est retrouve, on s'est rechauffe Puis on s'est sépare Chacun pour soi est reparti Dans le tourbillon de la vie Je l'ai revue un soir ah la la Elle est retombée dans mes bras Elle est retombée dans mes bras Quand on s'est connu, quand on s'est reconnu Pourquoi se perdre de vue, se reperdre de vue? Quand on s'est retrouve, quand on s'est rechauffe Pourquoi se séparer? Alors tous deux on est reparti Dans le tourbillon de la vie On a continue a tourner Tous les deux enlaces Tous les deux enlaces Tous les deux enlaces

     Paris, avant la Première Guerre mondiale. Jim, un Français, et Jules, un Autrichien, sont des amis inséparables. Ils tombent amoureux de la même femme, Catherine, mais c'est Jules que Catherine épouse. Après la guerre, Jim rejoint le couple en Autriche. Catherine avoue qu'elle n'est pas heureuse avec Jules, lequel accepte que sa femme prenne Jim pour amant. Mais Catherine est éternellement insatisfaite et change sans cesse d'avis sur son choix amoureux. Jules et Jim sont deux personnages très proches au début du film, leur relation fait même naître certaines rumeurs dans Paris. Toutefois, lorsqu'ils partent en vacances avec Catherine, les deux personnages deviennent distants et leur amitié cède place au trio, les deux hommes tombant amoureux de Catherine. Il existe une part de fatalité dans la première moitié du film, lorsque Jules avertit Jim que Catherine sera sa femme et qu'en conséquence il ne doit pas la séduire. Le spectateur prend immédiatement conscience de l'aspect tragique du film. S'ensuit une période trouble durant la Première Guerre mondiale où Catherine prend des amants et s'éloigne des deux amis hantés par la peur de se tuer l'un l'autre au combat. Après l'Armistice, la complicité entre Jim et Catherine devient croissante, ils en viennent à désirer un enfant. Toutefois, le couple qu'ils forment ne dérange pas Jules, celui-ci promettant d'aimer Catherine quoi qu'il advienne. La fougue et la passion liant les deux amants s'estompe et laisse place à un climat tendu et orageux où Catherine menace de tuer Jim. Le pire ne peut être évité : elle se donne la mort avec celui-ci en empruntant un pont détruit au volant de sa nouvelle automobile et en négligeant de freiner à l'extrémité de la chaussée. L'auto chute à pic plutôt qu'elle ne donne l'impression de prendre son envol, ce qui rend cet instant encore plus pesant. Jules assiste impuissant à la catastrophe.

    Jeanne Moreau est une actrice, chanteuse et réalisatrice française, née le 23 janvier 1928 à Paris et morte dans cette même ville le 31 juillet 2017.
    Elle a joué dans plus de 130 films — dont Ascenseur pour l'échafaud, Les Amants, Moderato cantabile, Jules et Jim, Eva, Le Journal d'une femme de chambre, Viva María!, La mariée était en noir, La Vieille qui marchait dans la mer... — et tourné sous la direction des plus grands noms du cinéma européen et américain, parmi lesquels Luis Buñuel, Theo Angelopoulos, Wim Wenders, Rainer Werner Fassbinder, Michelangelo Antonioni, Joseph Losey, Orson Welles ou encore François Truffaut, Louis Malle, André Téchiné et Bertrand Blier.
    Elle est la première femme élue à l'Académie des beaux-arts de l'Institut de France (en 2000 au fauteuil créé en 1998 dans la section Création artistique pour le cinéma et l'audiovisuel) et en 1992, elle obtient le César de la meilleure actrice pour La Vieille qui marchait dans la mer, suivi de deux César d'honneur en 1995 et en 2008.
    En 1998, l'Académie américaine des arts et des sciences du cinéma lui décerne un Oscar d'honneur. 
     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1941   Sun valley serenade      
     Film

    Glenn Miller


       
     

    Sun Valley Serenade est un film musical de 1941 avec Sonja Henie, John Payne, Glenn Miller, Milton Berle et Lynn Bari. Il présente l'Orchestre Glenn Miller ainsi que la danse des Nicholas Brothers et Dorothy Dandridge, interprétant "Chattanooga Choo Choo", qui a été nommé pour un Oscar pour Best Song, a été intronisé au Grammy Hall of Fame en 1996. 

       
     Alton Glenn Miller (1er mars 1904 -   15 décembre 1944)  était un grand musicien américain, arrangeur, compositeur et chef de bande à l'ère du swing. Il a été l'artiste enregistreur le plus vendu de 1939 à 1943, menant l'un des groupes les plus connus. Les enregistrements de Miller incluent "In the Mood", "Moonlight Serenade", "Pennsylvania 6-5000", "Chattanooga Choo Choo", "A String of Pearls", "Last", "(J'ai un Gal In) Kalamazoo "," American Patrol "," Tuxedo Junction "," Elmer's Tune "et" Little Brown Jug ". Alors qu'il voyageait pour divertir les troupes américaines en France pendant la Seconde Guerre mondiale, l'avion de Miller a disparu par mauvais temps sur la Manche.
    Ted Scott (John Payne) est un pianiste du groupe dont le responsable de la publicité décide que, pour une bonne presse, le groupe devrait adopter un réfugié étranger. Le groupe va à Ellis Island pour rencontrer la jeune fille et découvre bientôt que le réfugié n'est pas un enfant de 10 ans, mais une jeune femme, Karen Benson (Sonja Henie). La surprise vient avant que le groupe ne se déplace à Sun Valley, Idaho pour un concert de Noël. Alors que sur les pistes de ski, Ted tombe bientôt pour les projets inventifs de Karen pour gagner le cœur de son nouveau sponsor, à la grande surprise de Vivian Dawn (Lynn Bari), un soliste avec le groupe. Vivian quitte rapidement la bande  à cause de sa jalousie, et Karen met en scène un spectacle de glace élaboré en tant que substitut.
    La séquence élaborée "Chattanooga Choo Choo" est particulièrement remarquable. La scène commence à la répétition avec l'Orchestre Glenn Miller qui pratique "Chattanooga Choo Choo" et comprend deux chœurs de la chanson sifflés et chantés par Tex Beneke dans un échange musical avec The Modernaires. Alors que le groupe Miller conclut leur fonctionnalité, les images de la caméra sont laissées pour révéler un ensemble de stations de chemin de fer. Le groupe continue avec le numéro de production et accompagne Dorothy Dandridge et The Nicholas Brothers dans leur routine de chanson et de danse.
    Sun Valley Serenade est le premier des deux films avec The Glenn Miller Orchestra (l'autre est Orchestra Wives, 1942). Outre "Chattanooga Choo Choo", d'autres morceaux de Glenn Miller dans le film sont "Moonlight Serenade", "Happened in Sun Valley", "I Know Why (and So Do You)" et "In the Mood".
    Une version instrumentale de "At Last" a été enregistrée par Glenn Miller et son Orchestra ainsi qu'une version avec des voix de John Payne et Pat Friday, mais ces enregistrements restent inutilisés et non utilisés. "At Last" peut être entendu dans le film dans trois scènes, cependant, dans une performance orchestrale de Glenn Miller et His Orchestra dans la discothèque Lido Terrace après avoir effectué "In the Mood", dans le cadre du score de fond orchestral dans une Scène entre John Payne et Lynn Bari, et dans une version orchestrale avec vocalisation mais sans paroles d'une minute et de vingt secondes de longueur pendant la séquence de patinage de fermeture avec Sonja Henie. "At Last" apparaitrait également dans le film  de 1942 Orchestra Wives interprété par Glenn Miller et son orchestre avec des voix de Ray Eberle et Pat Friday.
    Le chanteur de Glenn Miller, Pat Friday, a fourni les pistes vocales préenregistrées que Lynn Bari a marquées dans le film. 
    Le futur médaillé d'or olympique Gretchen Fraser était le stand de ski pour Sonja Henie. Fraser était membre de l'équipe olympique en 1940 (annulé) et 1948.

    Cast

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    2 commentaires
  •  

     

      1981   Das Boot      
     Film

    Klaus Doldinger


       
    Arthur Hiller

    Das Boot, également intitulé Le Bateau, est un film de guerre allemand réalisé par Wolfgang Petersen, en 1981. Il est adapté d'un livre du même nom (intitulé Le Styx en français) de Lothar-Günther Buchheim. L'histoire, romancée, relate les aventures du sous-marin allemand U-96 (Kriegsmarine) et de son équipage durant la Seconde Guerre mondiale.
    Le film s'inspire des missions vécues pendant la guerre par L. G. Buchheim, alors journaliste. Hans-Joachim Krug, qui fut premier officier du sous-marin U-219, participa au tournage en tant que consultant. Le soin apporté à l'œuvre en fait un des plus grands films de guerre en milieu sous-marin.

     

       

    Dans le port de La Rochelle, à l'automne 1941, la flotte sous-marine allemande se prépare à appareiller dans la liesse générale. Officiers et matelots fêtent leur départ, mais le commandant de l'U-96 reste calme, en retrait, dans l'appréhension du combat. Le capitaine Philip Thomsen, ivre, et qui fête sa dernière décoration, vient parler dans un micro. Il commence par tenir des propos acides sur le chancelier Hitler, puis, sentant qu'il est allé trop loin dans sa critique, se met à insulter Churchill par le biais d'une pirouette. Après quelques jours en mer, l'U-96 essuie le tir d'un destroyer qui contraint le commandant à donner l'ordre de prendre la fuite. Enfreignant le règlement, le capitaine a délibérément choisi d'attaquer ce destroyer isolé sans ordre de mission. L’œil collé au périscope et prêt à envoyer des torpilles. Il perd le navire de vue, et s'aperçoit trop tard que celui-ci fonce droit sur son sous-marin. À bord, l'angoisse et la peur gagnent lentement l'équipage. Le destroyer lâche des charges explosives, le sous-marin est touché. Une fois les brèches colmatées, il fait à nouveau route vers La Rochelle.
    Plus tard, l'U-96 a l'occasion d'attaquer un convoi et de couler plusieurs navires avant de subir une suite d'attaques d'un destroyer. Un feu se déclenche dans le sous-marin, mais il est maitrisé, les voies d'eau sont colmatées. Lorsque le sous-marin refait surface six heures après, un pétrolier est en feu. Ils envoient alors une dernière torpille pour le couler. L'équipage remarque alors que le navire n'est pas vide : des marins sautent dans l'eau et nagent à la rencontre du sous-marin. Le capitaine ne comprend pas pourquoi l'équipage ennemi n'a pas été sauvé par ses escorteurs, et choisit de ne pas secourir les marins, suivant ainsi les ordres.
    Le capitaine décide de retourner à La Rochelle. En cours de route, un message est reçu, ordonnant de rejoindre le port méditerranéen de La Spezia, et de se ravitailler à Vigo en Espagne. Les marins regrettent de ne pouvoir passer Noël à La Rochelle. Ils redoutent le passage par le détroit de Gibraltar, contrôlé par la flotte britannique.
    Au détroit, ils tentent de se glisser furtivement entre les navires qui patrouillent, mais se font repérer. Ils essuient une attaque, qui les fait couler jusqu'à plus de 260 mètres de profondeur, excédant les capacités théoriques du bâtiment. Un banc de sable stabilise le sous-marin, ce qui évite sa destruction totale. L'équipage répare les systèmes endommagés, et le sous-marin repart vers La Rochelle.
    Le trajet se fait sans encombre, mais lorsque le bâtiment rentre dans le port, une attaque aérienne survient, tuant une partie de l'équipage dont le commandant, et coulant le sous-marin. Le correspondant de guerre, Werner, qui se trouvait sur l'U-96 et qui a survécu à l'attaque s'approche du corps du commandant.

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1952   Singin' in the Rain      

     Musique :

      Nacio Herb Brown

    Singin' in the Rain est un film musical américain de Stanley Donen et Gene Kelly, sorti en 1952. Il dépeint joyeusement le Hollywood des années 1920 et la transition du film muet au film parlant à travers le parcours de trois artistes interprétés par Gene Kelly, Debbie Reynolds et Donald O'Connor.
    Le film connait un succès modeste à sa sortie. Donald O'Connor remporte le prix du meilleur acteur aux Golden Globes et les deux scénaristes Betty Comden et Adolph Green un prix aux Writers Guild of America Awards. Ce n'est que plus tard qu'on lui reconnait son statut légendaire de monument du cinéma. Ce film est aujourd'hui considéré comme l'une des meilleures comédies musicales jamais créée, trônant à la première place des meilleurs films musicaux de l'American Film Institute (AFI) et en 2007 à la cinquième place des plus grands films américains.

       
    Doo-dloo-doo-doo-doo Doo-doo-doo-doo-doo Doo-doo-doo-doo-doo Doo-dloo-doo-doo-doo-doo ... je chante sous la pluie Juste chanter sous la pluie Quelle glorieuse sensation Je suis heureux encore une fois Je me ris des nuages Tellement sombre au-dessus de moi Le soleil est dans mon coeur Et je suis prêt pour l'amour Que les nuages orageux chassent Tout le monde de la place Viens avec la pluie J'ai un sourire sur mon visage Je marche dans la ruelle Avec un refrain heureux Juste chanter, Chanter sous la pluie Dancer sous la pluie Dee-ah dee-ah dee-ah Dee-ah dee-ah dee-ah Je suis heureux encore! Je chante et dance dans la pluie!
    Doo-dloo-doo-doo-doo Doo-dloo-doo-doo-doo-doo Doo-dloo-doo-doo-doo-doo Doo-dloo-doo-doo-doo-doo... I'm singing in the rain Just singing in the rain What a glorious feelin' I'm happy again I'm laughing at clouds So dark up above The sun's in my heart And I'm ready for love Let the stormy clouds chase Everyone from the place Come on with the rain I've a smile on my face I walk down the lane With a happy refrain Just singin', Singin' in the rain Dancin' in the rain Dee-ah dee-ah dee-ah Dee-ah dee-ah dee-ah I'm happy again! I'm singin' and dancin' in the rain!
     
     
    En 1927, Don Lockwood (Gene Kelly), star du cinéma muet, a pour partenaire Lina Lamont (Jean Hagen), actrice à la voix de crécelle. Celle-ci est persuadée que la relation amoureuse qui les unit à l'écran les unit aussi dans la vie. Ils sont engagés tous deux par les studios Monumental Pictures. Don est toujours accompagné de son partenaire du temps de ses débuts au vaudeville : Cosmo Brown (Donald O'Connor).
    Les jours du cinéma muet sont comptés lorsque sort Le Chanteur de jazz, premier film parlant de l'histoire du cinéma. Les Studios décident de tourner le prochain « Lockwood et Lamont », Le Spadassin royal (The Dueling Cavalier) selon ce nouveau procédé. Mais la voix de Lina Lamont est trop désagréable : elle a en effet une voix nasillarde et un cheveu sur la langue. Cosmo décide donc de la faire doubler par Kathy Selden (Debbie Reynolds), jeune danseuse à la voix chaleureuse, dont Don est déjà amoureux.
    Le film de cape et d'épée devient une comédie musicale, Le Chevalier chanteur (The Dancing Cavalier), et « un superbe ballet y évoque de manière onirique le parcours personnel de Don. »
     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

     

     

     
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

     

      1975   Adieu Poulet      
     Film

    Philippe Sarde


       
     

    Adieu poulet est un film français de 1975 dirigé par Pierre Granier-Deferre et scénarisé par Francis Veber d'un roman de Raf Vallet. Il a reçu deux nominations aux César pour le meilleur acteur de soutien, et un autre pour l'édition. 

       

     Malgré le titre , il y a en effet deux détectives français, basés à Rouen. Verjeat est un flic vieillissant, tandis que Lefèvre est son jeune, cynique et insouciant associé. Les deux détectives ne s'aiment pas beaucoup au début, mais cela va changer. Leur affectation actuelle est d'obtenir des renseignements sur un politicien corrompu. Lors d'une élection, il y a un combat entre les partisans de deux des candidats. Dans la mêlée, les voyous politiques tuent un volontaire de l'adversaire et tuent aussi un flic. L'officier a le temps d'avertir ses collègues que le tueur est Portor, un bandit bien connu dont le frère fait campagne au nom du candidat à la loi et à l'ordre : Lardatte. L'inspecteur en chef Verjeat croit que le politicien qui a embauché les voyous est aussi coupable que le meurtrier. Sa poursuite de Portor est entravée par Lardatte, pour qui il a une aversion personnelle et ne manque aucune occasion d'humilier. Verjeat poursuit Lardatte lui fait un avertissement de ses supérieurs. Lorsqu'il embarrasse Lardatte en désarmant un otage (le père du volontaire mort), Verjeat est informé qu'il est promu et transféré dans une semaine à un poste à l'extérieur de Rouen à Montpellier.  En conséquence, il se trouve alors avec un temps très court pour capturer Portor. Verjeat est sûr que son prochain transfert est la courtoisie de Lardatte et de ses contacts avec la police. Il accélère sa chasse pour le brigand et, avec Lefévre, il ingénie un projet compliqué pour gagner plus de temps avant le transfert.

    Verjeat, il est à Montpellier! Verjeat!

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1981   Indiana Jones      
     Film

    John Williams

       
     

    Indiana Jones est une série de films américains d'action et d'aventure réalisée par Steven Spielberg. Cette série est composée de quatre opus : Les Aventuriers de l'arche perdue (Raiders of the Lost Ark), sorti en 1981 ; Indiana Jones et le Temple maudit (Indiana Jones and the Temple of Doom), sorti en 1984 ; Indiana Jones et la Dernière Croisade (Indiana Jones and the Last Crusade), sorti en 1989 ; Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal (Indiana Jones and the Kingdom of the cristal Skull), sorti en 2008. Un cinquième opus est officiellement annoncé pour juillet 2019.
    L'acteur principal est Harrison Ford dans le rôle de Indiana Jones.

       
     

     

    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    2 commentaires
  •  

     

      1969   Il était une fois dans l'Ouest      
     Film

    Ennio Morricone

       
     

    Il était une fois dans l'Ouest (titre original : C'era una volta il West) est un film de Sergio Leone réalisé en 1968 et sorti en France le 27 août 1969. Ce film est considéré comme un chef-d'œuvre du western spaghetti. En 2009, le film est entré dans le National Film Registry pour conservation à la Bibliothèque du Congrès aux États-Unis. Sa musique créée par Ennio Morricone reste aujourd'hui célèbre.
    Il était une fois dans l'Ouest est un film dont l'action se passe lors de la conquête de l'Ouest américain. Il évoque l'âpre rivalité des intérêts pour l’appropriation des terres que traverse la construction du chemin de fer et met en scène différents personnages représentatifs des westerns classiques pour mieux les détourner. Ainsi, le film se trouve être le pont au départ improbable entre western américain et western spaghetti.
    Sergio Leone en fait une œuvre imposante et personnelle, ce qui serait la raison de son échec commercial aux États-Unis (où le film fut amputé de plusieurs scènes à sa sortie), contrairement à l'Europe qui lui a fait un triomphe. Certains spécialistes du cinéma ont également avancé que ce rejet du public américain était dû au refus de voir Henry Fonda dans un rôle de tueur d'enfant.
    Claudia Cardinale hérite du rôle d'une jeune veuve au grand cœur, seul personnage féminin du film, Jason Robards celui de l'aventurier sans scrupule qui trouvera la rédemption. Henry Fonda joue une crapule embauchée par le patron du chemin de fer (Gabriele Ferzetti) pour hâter sa construction et Charles Bronson interprète un vengeur silencieux.

       
     

    Synopsis

    Le film décrit deux conflits qui ont lieu autour de Flagstone, une ville fictive dans l'Ouest américain : une lutte autour de l'arrivée du chemin de fer et une vengeance contre un tueur froid.

    Harmonica.
    Un mystérieux joueur d'harmonica (Charles Bronson) arrive en train. C'est la longue scène d'ouverture du film, où l'on voit trois tueurs vêtus de cache-poussière (« long dusty coats » dans la version originale, de longs manteaux poussiéreux) envoyés par Frank l'attendre à la gare sous la chaleur. La séquence se prolonge pendant l'arrivée du train filmée de très loin. Quand le train s'éloigne, le joueur d'harmonica et les tueurs se trouvent face à face. Le joueur d'harmonica les abat tous les trois, tout en étant blessé. Pendant toute la suite du film, il ne sera connu que sous le nom de l'homme à l'harmonica.
    La trame principale du film a pour objet une lutte pour La source fraîche (Sweetwater en version originale), une propriété sur un terrain quasi-désertique près de Flagstone. Pendant longtemps, on se demande pourquoi le propriétaire Peter McBain (Frank Wolff) a fait construire ici une ferme pour s'y installer avec ses trois enfants. C'est beaucoup plus tard dans le film qu'on comprend que McBain a acheté ce terrain car il contient la seule source de la région. Il prévoyait que quand le chemin de fer arriverait, il devrait obligatoirement passer par cette propriété pour alimenter en eau ses locomotives à vapeur. McBain avait aussi acheté une grande quantité de matériaux de construction pour pouvoir construire une gare et des bâtiments alentour.
    Et effectivement la ligne de chemin de fer du magnat Morton (Gabriele Ferzetti) doit bien passer par Sweetwater. Morton envoie son âme damnée Frank (Henry Fonda) pour intimider McBain. Mais Frank et ses complices tuent McBain ainsi que ses trois enfants. Pour faire accuser du meurtre Cheyenne (Jason Robards) et sa bande vêtue de cache-poussière, il en laisse un morceau sur les lieux de son forfait.
    Jill (Claudia Cardinale), que McBain a épousée à La Nouvelle-Orléans, arrive à Flagstone en train par la ligne nouvellement créée. Évidemment, elle ne trouve personne à son arrivée et elle loue une carriole pour rejoindre son mari. Cela donne une séquence dans les collines de Monument Valley aux formes si caractéristiques. Arrivée à Sweetwater, elle découvre toute la famille massacrée et se retrouve héritière de la propriété. Elle décide tout de même de ne pas rentrer en ville et de rester à Sweetwater.
    Dans une auberge sur le chemin de Sweetwater, Harmonica rencontre Cheyenne et sa bande qu'il prend pour la bande de Frank à cause des cache-poussière qu'ils portent, avant que Cheyenne ne démente que les tueurs aient été envoyés par lui. Les deux hommes entretiendront par la suite une forme de sympathie à distance à travers leur collaboration. Arrivé à Sweetwater, Harmonica abat deux hommes envoyés par Frank pour tuer Jill. Il explique à Cheyenne que Jill perdra ses droits sur Sweetwater si, au minimum, la gare n'est pas construite quand le train arrivera. Cheyenne met alors ses hommes au travail pour construire les bâtiments à partir des matériaux disponibles achetés par Mc Bain.
    Frank s'oppose de plus en plus à Morton, ce qui est facilité par l'infirmité de ce dernier, atteint d'une tuberculose des os. Après avoir enlevé Jill et couché avec elle, il la force à lui vendre la propriété à vil prix lors d'enchères en intimidant les autres acheteurs. Mais Harmonica fait une offre très supérieure, de cinq mille dollars, basée sur l'argent de la prime pour la capture de Cheyenne qui était recherché. Après avoir repoussé une nouvelle tentative d'intimidation par Frank, Harmonica redonne la ferme à Jill. À ce stade, certains des hommes de Frank payés par Morton, qui veut reprendre le contrôle de la situation, essaient de tuer Frank. Mais Harmonica les en empêche afin de garder ce privilège pour lui-même. Morton et les autres hommes de Frank sont tués à bord du train du magnat par la bande de Cheyenne.
    Frank se rend alors à Sweetwater pour affronter lui-même Harmonica. Les deux hommes vont s'affronter dans un duel. À ce moment, le motif de la vengeance d'Harmonica est révélé dans un flashback (retour en arrière). Quand Harmonica était enfant, Frank a tué son frère aîné de façon cruelle : il l'a fait pendre à une corde attachée au sommet d'une arche (tournée à Texas Hollywood) debout sur les épaules du jeune garçon et a enfoncé un harmonica dans la bouche de celui-ci. Harmonica tire le premier et blesse mortellement Frank. Juste avant de mourir, Frank lui demande encore une fois qui il est. Il lui enfonce alors l'harmonica dans la bouche.
    Débarrassés de Frank, Harmonica et Cheyenne vont dire au revoir à Jill, qui supervise la construction de la gare alors que les équipes de poseurs de rails se rapprochent de Sweetwater. Cheyenne s'effondre alors, révélant qu'il a été touché par Morton quand lui et ses hommes se battaient contre ceux de Frank à bord de son train.
    Un train amène des rails et le film se termine alors que Jill va donner à boire aux ouvriers. Harmonica s'éloigne en emportant le corps du Cheyenne sur son cheval.

    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1965   Et pour quelques dollars de plus      
     Film

    Ennio Morricone

       
     

    Et pour quelques dollars de plus (Per qualche dollaro in più) est un western spaghetti réalisé par Sergio Leone en 1965.
    Ce film est le deuxième volet de la trilogie du dollar, qui comprend également Pour une poignée de dollars (Per un pugno di dollari, 1964) et Le Bon, la Brute et le Truand (Il buono, il brutto, il cattivo, 1966).

       
     

    Synopsis

    Deux chasseurs de prime recherchent le même criminel : l'Indien, d'abord séparément puis ensemble. Mais leurs motivations ne sont pas forcément les mêmes...

    L'Indien, bandit cruel et psychopathe, s'évade de prison avec la complicité de sa bande. Avant de quitter la prison, il exécute son compagnon de cellule et le directeur de la prison. Il tue en duel l'homme qui l'a livré, non sans avoir fait tuer juste avant la femme et le fils de ce dernier. Il annonce à sa bande qu'ils vont s'attaquer à la banque d'El Paso, connue pour être l'une des mieux gardées de l'ouest. En prison, il a connu un menuisier — le compagnon de cellule qu'il a tué avant de s'évader — qui lui a raconté que l'argent de la banque est principalement caché, non dans le coffre de la banque, mais dans un meuble qu'il a conçu pour dissimuler un autre coffre.

    Deux chasseurs de primes concurrents, le Manchot et le colonel Douglas Mortimer sont à la poursuite de l'Indien. Dans un premier temps, ils se jaugent en se provoquant mutuellement mais en évitant le duel. Ils décident finalement de faire équipe pour arrêter l'Indien et sa bande. Mortimer fait promettre au Manchot de lui laisser l'Indien. Le Manchot se fait recruter incognito dans la bande de l'Indien en faisant évader de prison Sancho Perez, un ami de l'Indien. Le lendemain, la bande de l'Indien attaque la banque d'El Paso pendant que les hommes de la ville sont partis vers Santa Cruz où le Manchot et trois membres de la bande étaient chargés de faire diversion en s'attaquant à la banque. En réalité, le Manchot élimine les trois autres et fait passer un message par télégraphe faisant croire à l'attaque à Santa Cruz.

    Après l'enlèvement du coffre-fort, la bande fuit dans le village d'Aguacaliente, où le colonel s'insère dans l'équipe en offrant ses services pour ouvrir le coffre et réclame la somme de 5 000 $ pour le travail fait. Mais les deux chasseurs de prime sont démasqués pendant qu'ils tentent de récupérer le magot et sont passés à tabac. Décidé à ne pas partager le magot avec ses acolytes, l'Indien élabore une mise en scène pour faire croire à une trahison d'un membre visant à faire évader les deux prisonniers. Les bandits se lancent à la recherche du Manchot et du colonel Mortimer. Les deux chasseurs de prime s'échappent et abattent les membres de la bande un à un, jusqu'à la confrontation finale avec l'Indien.

    Comme convenu, le Manchot laisse le colonel Mortimer affronter l'Indien en combat singulier. Sorti vainqueur du duel, le colonel Mortimer récupère dans la main de l'Indien la montre de gousset que l'Indien sortait régulièrement pour se bercer au son de sa musique. La scène finale du duel, rythmée par la petite musique des montres dorées permet de comprendre les motivations réelles du colonel : venger sa sœur qui s'est donné la mort alors qu'elle était violée par l'Indien, quelques années plus tôt. Le colonel Mortimer se contente de sa vengeance et laisse le Manchot récupérer tous les corps des bandits et toucher les primes...

    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique