•  

     

      2001   Black Hawk Down      
     Film

    Hans Zimmer   Denez Prigent et Lisa Gerrard


       
    Ridley Scott

    La Chute du faucon noir «Black Hawk Down» est un film américano-britannique réalisé par Ridley Scott et sorti en 2001.

    Il est tiré du livre Black Hawk Down: A Story of Modern War de Mark Bowden, documentaire relatant les combats de Mogadiscio des 3 et 4 octobre 1993 au cours desquels dix-neuf militaires américains et plusieurs centaines de Somaliens trouvèrent la mort.

       
    Gortozet 'm eus, gortozet pell J'ai attendu, j'ai attendu longtemps E skeud teñval an tourioù gell Dans l'ombre sombre des tours brunes E skeud teñval an tourioù gell Dans l'ombre sombre des tours brunes E skeud teñval an tourioù glav Dans l'ombre sombre des tours de pluie C'hwi am gwelo gortoz atav Vous me verrez attendre toujours C'hwi am gwelo gortoz atav Vous me verrez attendre toujours Un deiz a vo 'teuio en-dro Un jour il reviendra Dreist ar morioù, dreist ar maezioù Par-dessus les mers, par-dessus les champs [Denez Prigent] [Denez Prigent] Un deiz a vo 'teuio en-dro Un jour il reviendra, Dreist ar maezioù, dreist ar morioù Par dessus les campagnes, par dessus les mers 'Teuio en-dro an avel c'hlas Reviendra le vent vert Da analañ va c'halon gloaz't Et emportera avec lui mon coeur blessé D'am laerezh war an treujoù M'emporter sur les chemins 'Teuio en-dro karget a fru Il reviendra, chargé d'embruns E skeud teñval an tourioù du Dans l'ombre sombre des tours noires Kaset e vin diouzh e anal Grace à son souffle, je serais emporté Pell gant ar red en ur vro all Loin dans le courant, dans un autre pays Kaset e vin diouzh e alan Je serais emporté, grace à son souffle Pell gant ar red, hervez 'deus c'hoant Loin dans le courant, selon son désir Hervez 'deus c'hoant, pell eus ar bed Selon son désir, loin de ce monde Etre ar mor hag ar stered Entre la mer et les étoiles
    Black Hawk Down

     Synopsis

    En octobre 1993, en Somalie, la guerre civile provoque une famine dans la population civile. Les forces de l'ONU sont attaquées par une faction dirigée par le général Mohamed Farrah Aidid. Les États-Unis envoient un détachement composé de membres de la Delta Force, des rangers et du 160th Special Operations Aviation Regiment (Airborne) ayant pour mission d'arrêter Aidid. Faute de pouvoir trouver Aidid en personne, l'unité s'en prend à ses lieutenants.

    Le 3 octobre 1993, un indicateur somalien révèle la tenue d'une réunion de membres de la faction rebelle près du marché de Bakara. Les forces spéciales lancent un raid héliporté, les opérateurs de la Delta Force doivent capturer des dirigeants rebelles, les rangers étant chargés de les couvrir. Mais l'opération, qui devait se dérouler en trente minutes, tourne mal lorsque les milices de la faction d'Aidid contre-attaquent en masse et parviennent notamment à abattre deux hélicoptères UH-60 Black Hawk (littéralement « faucon noir » qui, une fois au sol, sont annoncés comme « Black Hawk down »).

    Pour tenter de sauver les occupants des Black Hawk (une des devises de l'armée étant « leave no man behind », c'est-à-dire aucun homme ne doit être abandonné), les unités américaines poursuivent l'engagement, dans une ville devenue une véritable souricière. Scindés en plusieurs groupes, les rangers et les Delta tentent de rejoindre, à pied ou en Humvees, les sites des crashs. Les miliciens lancent des contre-attaques et de nombreuses embuscades, le convoi principal ayant perdu plusieurs hommes doit rebrousser chemin, laissant les petits groupes de soldats complètement isolés alors que la nuit tombe. Plus tôt, deux opérateurs Delta se sont littéralement sacrifiés pour tenter de sauver l'équipage du second crash. Les deux snipers tiendront près d'une heure contre une foule en furie, puis tomberont en héros. Le pilote du Black Hawk est fait prisonnier par les miliciens. Pendant la nuit, l'état-major monte la contre-attaque pour récupérer les soldats : des renforts du 75th Rangers, de la 10e division de montagne (infanterie légère) et des Pakistanais onusiens repartent en ville sous les ordres du lieutenant colonel McKnight qui part en tête malgré sa blessure. Après de violents affrontements et le mitraillage en règle des rebelles par les hélicoptères américains, les groupes des sergents Eversmann, DiTomasso, Sanderson ainsi que la section du capitaine Steele sont rejoints par les blindés. Après avoir extrait les corps des équipages coincés dans les épaves, les forces américaines quittent la zone contrôlée par Aidid, certains en courant par manque de place dans les blindés. Tous rejoignent sains et saufs le stade où les forces de l'ONU sont installées.

    Au cours de la bataille de Mogadiscio, 19 soldats américains ont perdu la vie (18 dans la bataille et 1 deux jours plus tard à la suite de l'explosion d'un obus de mortier tombé dans le camp des rangers), et plusieurs centaines de Somaliens ont été tués (le film indique plus de 1 000).

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1960   La Dolce Vita      
     Film

    Nino Rota


       
    Federico Fellini 

    «La dolce vita» , sorti initialement en France sous le titre La Douceur de vivre, est un film franco-italien réalisé par Federico Fellini et sorti en 1960. Le film a obtenu la Palme d'or au 13e Festival de Cannes, ainsi que l'Oscar 1962 pour les costumes.

    Construit comme une succession de petits épisodes, La dolce vita suit Marcello Rubini, un journaliste de presse people, au fil d'une semaine de vie mondaine à Rome dans une recherche infructueuse de l'amour et du bonheur. Ce film marque un tournant dans la filmographie de Federico Fellini : il fait suite à trois films proches du néoréalisme : La strada (1954), Il bidone (1955) et Les Nuits de Cabiria (Le notti di Cabiria) (1957) et inaugure le vocabulaire cinématographique personnel qui deviendra définitivement la marque de fabrique « fellinienne » des films de la maturité.

    Aujourd'hui considéré comme un classique du cinéma italien et du cinéma en général, il a pourtant été accueilli par le scandale à sa sortie pour sa description d'une société oisive et débauchée.

       

     Synopsis

    La dolce vita est composée d'une série d'épisodes en apparence déconnectés. La structure du scénario n'est pas sans rappeler celle des films à sketches chers au cinéma italien et auxquels Fellini a lui-même eu recours plusieurs fois. Situé à Rome en 1959, le film suit, sur ce mode apparemment décousu, les pérégrinations de Marcello Rubini (joué par Marcello Mastroianni), un jeune provincial aux aspirations littéraires devenu chroniqueur dans un journal à sensations.

    L'analyse usuelle du scénario le découpe en un prologue, sept épisodes principaux interrompus par un intermède et un épilogue, ce qui lui confère une structure fortement symétrique. La longueur du film empêche souvent d'en percevoir, lors de la première vision, son caractère extrêmement structuré. À travers des tableaux connectés par la présence de Marcello et de quelques autres personnages-clés, Fellini explore l'intimité dans le cadre plus large d'une société en mutation, la société italienne du miracle économique d'après-guerre.

    Les épisodes présentent chacun une voie qui s'offre à Marcello. Ces voies étant toutes sans issue, à la fin Marcello reste seul, comme tout héros fellinien.

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1963   Huit et demi      
     Film

    Nino Rota


       
    Federico Fellini 

    «Huit et demi»  (Otto e mezzo ) est un film franco-italien réalisé par Federico Fellini, sorti en 1963.

       

     Synopsis
    Un cinéaste dépressif fuit le monde du cinéma et se réfugie dans un univers peuplé de souvenirs et de fantasmes. Surgissent des images de son passé, son enfance et l'école religieuse de sa jeunesse, la Saraghina qui dansait sur la plage pour les écoliers, ses rêves fous de « harem », ses parents décédés. Dans la station thermale où il s'est isolé, son épouse Luisa, sa maîtresse Carla, ses amis, ses acteurs, ses collaborateurs et son producteur viennent lui tourner autour, pour qu'enfin soit réalisé le film sur lequel il est censé travailler.

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1966   Un homme et une femme     Anouk Aimée 
     Film

    Francis Lai  Pierre Barouh   Nicole Croisille


       

    Claude Lelouch

    Jean-Louis Trintignant 

    «Un homme et une femme» est un film français de Claude Lelouch, sorti en 1966. Claude Lelouch en est à la fois le réalisateur, coscénariste, producteur, et directeur de la photographie.

    Le film eut un impact international non négligeable. Par exemple, il éblouit Charles Bremner, correspondant du Times, qui quitta l'Australie et s'installa en France1.

    Claude Lelouch réalisa une suite en 1986 : Un homme et une femme : Vingt ans déjà.

       
    Comme nos voix ba da ba da da da da da da Chantent tout bas ba da ba da da da da da da Nos cœurs y voient ba da ba da da da da da da Comme une chance comme un espoir Comme nos voix ba da ba da da da da da da Nos cœurs y croient ba da ba da da da da da da Encore une fois ba da ba da da da da da da Tout recommence, la vie repart Combien de joies Bien des drames Et voilà ! C'est une longue histoire Un homme Une femme Ont forgé la trame du hasard. Comme nos voix Nos cœurs y voient Encore une fois Comme une chance Comme un espoir. Comme nos voix Nos cœurs en joie On fait le choix D'une romance Qui passait là. Chance qui passait là Chance pour toi et moi ba da ba da da da da da da Toi et moi ba da ba da da da da da da Toi et Toi et moi.

     En 1965, Claude Lelouch réalisa Les Grands Moments qui fut un échec. « Quand ça va mal, dit-il, je vais à Deauville. C'était le 13 septembre... je marchais donc sur la plage et très loin – il faisait très mauvais ce jour-là – j'ai vu une femme qui marchait aussi. De très loin, elle semblait très très belle. Et il y avait une petite fille qui jouait à côté d'elle. J'essayais de me rapprocher de cette dame... et tout en me rapprochant j'essayais de trouver une explication... Les idées venaient comme ça, et, tout en marchant, j'écrivais l'histoire d'Un homme et une femme... »

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1973   Amarcord      
     Film

    Nino Rota


       
    Federico Fellini 

    «Amarcord» est un film franco-italien, une comédie dramatique, de Federico Fellini  sorti en 1973

    Giovanni «Nino  Rota» (né le 3 décembre 1911 à Milan et mort le 10 avril 1979 à Rome) est un compositeur et chef d'orchestre italien, particulièrement réputé pour ses compositions pour le cinéma (musique originale pour environ 170 films), notamment pour les films de Fellini ou Le Parrain. Il est également le compositeur de 4 symphonies, 11 opéras, 9 concertos ainsi que d'une musique de chambre abondante.

       

     Amarcord est un film franco-italien, une comédie dramatique, de Federico Fellini sorti en 1973. Il a reçu l'Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1975.

    En dialecte romagnol, « Amarcord » signifie à peu près « je me souviens » (en italien, (io) mi ricordo). le film est une chronique d'un adolescent turbulent et attachant, Titta, qui pourrait bien être Fellini lui-même. Il grandit entouré de personnages excentriques habitant le village de Borgo San Giulano (situé près des anciens murs de Rimini, à 50 km de Forlì, à l'époque la capitale de la province), au fil des saisons, sous le fascisme triomphant des années 1920-30. Ainsi, la Romagne de Fellini rappelle celle de Antonio Beltramelli, né à Forlì, comme on la trouve dans Gli uomini rossi ou Il Cavalier Mostardo.

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1939   Somewhere Over the Rainbow      
     Film

    Harold Arlen    Judy Garland


       
     Le Magicien d'Oz

    «Le Magicien d'Oz» (en anglais : The Wizard of Oz) est un film musical américain de Victor Fleming sorti en 1939, adapté du roman du même nom de L. Frank Baum.

    Fortement ancré dans la culture populaire américaine, au même titre que Autant en emporte le vent ou Une étoile est née, Le Magicien d'Oz est le film qui a été le plus vu dans le monde d'après la Bibliothèque du Congrès américain1. Il est classé au Registre international Mémoire du monde de l'UNESCO. 
    Harold Arlen est un compositeur américain, né le 15 février 1905 à Buffalo, dans l'État de New York, et mort le 23 avril 1986 à New York à l'âge de 81 ans. Il fut l'un des compositeurs importants du xxe siècle avec plus de 400 chansons dont certaines ont fait le tour du monde. Sa chanson de 1938, «Over the Rainbow», extraite de la comédie musicale Le Magicien d'Oz, a été désignée par la RIAA (Recording Industry Association of America) la 20e chanson américaine la plus importante.

       
    Par-delà l'arc-en-ciel Quelque part par-delà l'arc-en-ciel, tout là-haut Est une contrée que j'ai connue par une berceuse Quelque part par-delà cet arc-en-ciel, les ciels sont bleus Et les rêves qu'on ose faire deviennent bel et bien réalité Un jour, après avoir fait un voeu, je me réveillerai avec les nuages loin derrière moi Là où les soucis se dissipent tels des gouttes de citron tout au-dessus des cheminées C'est là-bas que je me trouverai Quelque part par-delà l'arc-en-ciel volent des merles bleus Il y a des oiseaux qui volent par-delà cet arc-en-ciel Oh, pourquoi ne le puis-je pas, moi ? S'il y a de joyeux petits merles bleus qui volent au-delà de l'arc-en ciel Oh, pourquoi ne le puis-je pas, moi ?
    Somewhere, over the rainbow, way up high, Quelque part, au-delà de l'arc-en-ciel, bien plus haut, There's a land that I heard of once in a lullaby. Il y a une contrée dont j'ai entendu parler une fois dans une berceuse Somewhere, over the rainbow, skies are blue, Quelque part, au-delà des arc-en-ciel, les ciels sont bleus, And the dreams that you dare to dream really do come true. Et les rêves que tu oses rêver deviennent vraiment réalité. Someday I'll wish upon a star Un jour je ferai un souhait en regardant une étoile And wake up where the clouds are far behind me. Et je me réveillerai à l'endroit où les nuages sont loin derrière moi. Where troubles melt like lemon drops Où les ennuis fondent telles des gouttes de citron Away above the chimney tops Bien au-dessus des cheminées That's where you'll find me. C'est là où tu me trouveras. Somewhere over the rainbow, bluebirds fly, Quelque part au-delà de l'arc-en-ciel, les merle-bleus volent, Birds fly over the rainbow, Les oiseaux volent au-delà de l'arc-en-ciel, Why then, oh why can't I ? Alors pourquoi, oh, pourquoi ne le puis-je pas ? If happy little bluebirds fly Si de joyeux petits merle-bleus volent Beyond the rainbow, Au-delà de l'arc-en-ciel, Why oh why can't I ? Pourquoi, oh, pourquoi ne le puis-je pas ?
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1954   La Strada     Giuletta Masina 
     Film

    Nino Rota


       
    Federico Fellini 

    Giovanni «Nino  Rota» (né le 3 décembre 1911 à Milan et mort le 10 avril 1979 à Rome) est un compositeur et chef d'orchestre italien, particulièrement réputé pour ses compositions pour le cinéma (musique originale pour environ 170 films), notamment pour les films de Fellini ou Le Parrain. Il est également le compositeur de 4 symphonies, 11 opéras, 9 concertos ainsi que d'une musique de chambre abondante.

       

     La Strada   Synopsis

    En Italie, Zampano, un rustre costaud, forain ambulant spécialisé dans des tours de force, « achète », à une mère misérable, la gentille Gelsomina, une fille lunaire. Voyageant sur les routes dans une pauvre carriole au gré des humeurs de Zampano, Gelsomina seconde celui-ci lors de son grand numéro de briseur de chaînes. Le reste du temps, Zampano la traite comme bonne à tout faire sans lui accorder plus d’attention. À l’occasion d’une de leurs étapes, Gelsomina est fascinée par le gracile « Fou » et son dangereux numéro de funambule. Mais pour une raison non connue Zampano est en confilt avec le Fou et l'intérêt qu'il porte à la jeune fille agace Zampano. Une dispute éclate entre les deux hommes au cours de laquelle Zampano tue accidentellement son rival puis maquille le meurtre en accident. Choquée, Gelsomina bascule dans la folie et Zampano finit par l'abandonner. Quelques années plus tard, en entendant une jeune femme chanter la chanson favorite de Gelsomina, il apprend la mort de cette dernière. Pour la première fois de sa vie, le colosse s'effondre en larmes sur la plage.

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1953   Les vacances de Monsieur Hulot      
     Film

    Alain Romans


       
    Jacques Tati  

    «Les Vacances de monsieur Hulot» est un film français réalisé par Jacques Tati, tourné en 1951 et 1952 et sorti en 1953. 
    De 1932 à 1963, Alain Romans a écrit la musique de treize films, d'un documentaire et d'une série TV; les plus connues de ces musiques sont celles des films créés par le comédien et réalisateur «Jacques Tati  », dont Les Vacances de monsieur Hulot (1953) avec le thème Quel temps fait-il à Paris? et la bande originale du film Mon Oncle (1959).

       
     Jacques Tati  crée dès 1969 une nouvelle société de production, la CEPEC, mais il est amené à réduire ses ambitions : Trafic, quoique projeté en salle en 1971, est au départ conçu pour être un téléfilm. Le réalisateur ne peut monter son dernier long métrage, Parade, qu'avec l'aide de la télévision suédoise en 1973.

    En 1977, il reçoit un César du cinéma pour l'ensemble de son œuvre.

    Affaibli par de graves problèmes de santé, il meurt le 4 novembre 1982 d'une embolie pulmonaire, laissant un ultime scénario intitulé Confusion, qu'il avait achevé avec Jacques Lagrange et plusieurs fois reporté. Au début du film, monsieur Hulot devait être accidentellement tué en pénétrant dans un studio, en plein milieu d'un tournage d'une scène avec des tirs, l'une des balles devant être réelle et touchant mortellement Hulot. Ron Mael et Russell Mael, du groupe Sparks, auraient dû jouer un rôle dans ce film16.

    Dans Paris Match «Philippe Labro» rapportait la mort de Jacques Tati sous le titre « Adieu Monsieur Hulot. On le pleure mort, il aurait fallu l'aider vivant ! »

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1965   Il Vizio di Uccidere      
     Film

    Ennio Morricone


       
    Film

     Musique du film «Et pour quelques dollars de plus» 

    (Per qualche dollaro in più) qui est un western spaghetti réalisé par Sergio Leone en 1965.

    Ce film est le deuxième volet de la trilogie du dollar, qui comprend également Pour une poignée de dollars (Per un pugno di dollari, 1964) et Le Bon, la Brute et le Truand (Il buono, il brutto, il cattivo, 1966).

       
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      2001   Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain      
     Film

    Yan Tiersen


       
    Film

     «Yan Tiersen» en 2001, sort la bande originale du film «le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain», bande originale dont la moitié des chansons ne sont pas composées pour le film mais proviennent de ses albums précédents, celle-ci sera un succès commercial (plus de 700 000 ventes). Ce succès aboutit à ce qu'en mars 2002, Yann Tiersen obtient le César de la meilleure musique lors de la 27e cérémonie des César. Les Victoires de la musique lui décerneront le titre de la meilleure bande originale de film, récompense qu'il n'ira pas chercher du fait qu'il ne considère pas qu'il s'agisse d'une bande originale telle que lui la conçoit.

       
     

    Album: Amélie

    0:00 - 1:29 J'y suis jamais allé
    1:34 - 4:33 Les jours tristes
    4:37 - 6:49 La valse d'Amélie(version originale)
    6:54 - 9:06 Comptine d'un autre été - L'après midi
    9:14 - 11:12 La noyée
    11:17 - 12:45 L'autre valse d'Amélie
    12:52 - 16:02 Guilty (Al Bowly)
    16:04 - 19:31 A quai
    19:37 - 24:00 Le moulin
    24:05 -25:53 Pas si simple
    25:55 - 27:51 La valse d'Amélie (Version Orchestre)
    27:57 - 30:13 La valse des vieux os
    30:18 - 34:28 La dispute
    34:34 - 37:58 Si tu n'étais pas là (Fréhel)
    38:06 - 40:54 Soir de fête
    40:58 - 42:06 La redécouverte
    42:11 - 46:29 Sur le fil
    46:40 - 48:00 Le banquet
    48:06 - 50:37 La valse d'Amélie (version piano)
    50:45 - 54:20 La valse des monstres
    54:26 - 56:05 L'autre valse d'Amélie (Quatuor pour cordes et piano)
    56:08 - 57:55 Les deux pianos
    58:05 - Fin La maison.

     
    Musicians
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique