• Raglan Road

     

     

      1996   Raglan Road      
    Mark Mark Knopfler
       
     

    «On Raglan Road» est une célèbre chanson irlandaise, issue d'un poème composé par le poète irlandais Patrick Kavanagh.
    Dans le poème, le narrateur s'y remémore une histoire d'amour avec une jeune fille alors qu'il marche dans une rue tranquille ("quiet street"). Il explique qu'il savait dès leur rencontre qu'il risquait de souffrir de leur relation, mais que cela ne le retint pas.
    Le poème fut publié pour la première fois dans le journal The Irish Press le 3 octobre 1946 sous le titre Dark Haired Miriam Ran Away. Peter Kavanagh, le frère de Patrick Kavanagh, expliqua qu'il était écrit à l'attention de la petite amie de Patrick, Hilda Moriarty, mais que le nom de Miriam était celui de sa propre petite amie pour éviter tout embarras.
    Le poème a été mis en musique lors d'une rencontre entre le poète et Luke Kelly, du célèbre groupe irlandais The Dubliners, dans le pub The Bailey à Dublin. La musique choisie est celle d'une chanson traditionnelle appelée L'Aube du Jour (Fáinne Geal an Lae). La chanson On Raglan Road a depuis été interprétées par de nombreux artistes.
    La version de Luke Kelly peut également être entendue dans une scène poignante du film Bons baisers de Bruges, paru en 2008 (In Bruges en anglais).

       
    Sur Raglan road, par un jour d'automne je l'ai rencontrée pour la première fois, et j'ai su Que ses cheveux sombres tisseraient un piège dont un jour, peut-être, je me repentirais. J'ai entrevu le danger, et cependant j'ai suivi le chemin enchanté Et je me suis dit: que la douleur soit une feuille morte qui tombera à l'aube. Sur Grafton street, au mois de novembre, nous promenions un pied léger Le long d'un profond fossé; là se voit la valeur d'une promesse que dirige la passion. La Reine de cœur a continué de distribuer ses présents et moi, je n'en ai rien fait; Oh j'ai trop aimé et c'est de la sorte que se gaspille le bonheur. Je lui ai apporté les offrandes de l'esprit. Je lui ai transmis le signe secret Celui connu des artistes qui ont eux-mêmes connu les véritables divinités du son et de la pierre Et du verbe et de la couleur. Je n'en suis pas resté là car je lui ai offert des poèmes à dire. Avec son nom et ses cheveux sombres comme les nuages par-dessus les plaines, au mois de mai. Une rue paisible où les vieux fantômes se croisent. Je la vois à présent qui s'éloigne Et me quitte; elle presse le pas. Je la comprends, Car j'ai aimé de façon si maladroite une créature façonnée dans la glaise. Que l'ange épouse la glaise, et à l'aube du jour, il aura perdu ses ailes
    On Raglan road on an autumn day, I met her first and knew That her dark hair would weave a snare that I may one day rue. I saw the danger, yet I walked along the enchanted way And I said let grief be a falling leaf at the dawning of the day. On Grafton street in November, we tripped lightly along the ledge Of a deep ravine where can be seen the worth of passion's pledge. The queen of hearts still baking tarts and I not making hay, Oh I loved too much and by such and such is happiness thrown away. I gave her the gifts of the mind. I gave her the secret sign that's known To the artists who have known true gods of sound and stone And word and tint. I did not stint I gave her poems to say. With her own name there and her own dark hair like the clouds over fields of May. On a quiet street where old ghosts meet, I see her walking now Away from me so hurriedly my reason must allow For I have wooed, not as I should a creature made of clay - When the angel woos the clay, he'd lose his wings at the dawn of day.

    Tiré de la série de télévision "Sult-Spirit of the Music" de Donal Lunny, enregistrée vers 1996.

     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  
    « Lili MarleenLille Flandres »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :