• The Yellow Rose of Texas

     

     

      1853   The Yellow Rose of Texas       
    Western Edwin Pearce
       

     

     

    «The Yellow Rose of Texas» est une chanson folk américaine traditionnelle. Les membres des écrivains occidentaux de l'Amérique ont choisi comme l'un des 100 meilleurs chansons occidentales de tous les temps.  Plusieurs versions de la chanson ont été enregistrés, y compris par Elvis Presley et Mitch Miller.

    La première version connue se trouve dans Plantation Melodies Christy. N ° 2, un recueil de chansons publiées sous l'autorité de Edwin Pearce Christy à Philadelphie en 1853. Christy a été le fondateur du spectacle ménestrel blackface connu sous le nom Minstrels du Christy. Comme la plupart des chansons de ménestrel, les paroles sont écrites dans un croisement entre le dialecte historiquement parlée par les Afro-Américains et les américains d'origine anglaise. La chanson est écrite à la première personne du point de vue d'un chanteur afro-américain qui se réfère à lui-même comme un "darkey," envie de revenir à "une fille jaune", un terme utilisé pour décrire une femme bi-racial peau claire né de progéniteurs afro-américains et blancs. 

       
    Il y a une fille jaune au Texas Que je vais descendre pour voir; Aucun autre darkies la connaissent Non darkey, seulement moi; Elle a pleuré quand je l'ai quittée Qu'il aime brisé mon coeur, Et si je ne la trouve, nous ne nous séparerons plus. Elle est la fille la plus douce de la couleur Que ce darkey ait jamais connu; Ses yeux sont brillants comme des diamants, Et scintillent comme la rosée. Vous pouvez parler de votre Chérie Mae, Et chanter Rosa Lee, Mais la Rose jaune du Texas Beats les belles du Tennessee. Lorsque le Rio Grande coule, Et le ciel étoilé sont lumineuses, Oh, elle marche le long de la rivière Dans la nuit d'été calme; Et elle pense que si je me souviens Lorsque nous nous sommes quittés il y a longtemps, Je promis de revenir, Et ne pas la laisser ainsi. Oh, je vais maintenant lui trouver, Pour mon cœur est plein de malheur, Et nous allons chanter les chansons ensemble Que nous chantions il y a si longtemps. Nous allons jouer le gaîment de banjo, Et nous chanterons nos douleurs o'er, Et la Rose jaune du Texas sera à moi pour toujours plus.
    «Paroles d'origine» There's a yellow girl in Texas That I'm going down to see; No other darkies know her No darkey, only me; She cried so when I left her That it like to broke my heart, And if I only find her, we never more will part. She's the sweetest girl of colour That this darkey ever knew; Her eyes are bright as diamonds, And sparkle like the dew. You may talk about your Dearest Mae, And sing of Rosa Lee, But the yellow Rose of Texas Beats the belles of Tennessee . Where the Rio Grande is flowing, And the starry skies are bright, Oh, she walks along the river In the quiet summer night; And she thinks if I remember When we parted long ago, I promised to come back again, And not to leave her so. Oh, I'm going now to find her, For my heart is full of woe, And we'll sing the songs together That we sang so long ago. We'll play the banjo gaily, And we'll sing our sorrows o'er, And the yellow Rose of Texas shall be mine forever more.
     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     

    « On l'appelle TrinitaMy Rifle, My Pony, and Me »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :