• Blues Brothers

    23 titres de musique «Afro-Américaine» sont déjà publiés dans cette rubrique.
  •  

     

       1949   The Best Of Dave Brubeck      
    The Blues Brothers 

    Dave Brubeck


       
     

    David Warren Brubeck dit Dave Brubeck (né à Concord en Californie le 6 décembre 1920, mort le 5 décembre 2012 à Norwalk dans le Connecticut) est un pianiste et compositeur américain de jazz. Il a composé de nombreux classiques de jazz comme In Your Own Sweet Way et The Duke. Il est notamment célèbre pour son album Time Out, et sa suite Time Further Out, qui bousculent la rythmique traditionnelle du jazz et qui incluent des morceaux durablement appréciés tels Blue Rondo a la Turk, Take Five et Three to Get Ready.

     

       
     Tracklist: 00:00 - Take Five 05:22 - In your Own Sweet Way 10:18 - Alice In Wonderland 13:55 - Blue Rondo a la Turk 20:36 - Unsquare Dance 22:38 - It's a Raggy Waltz 27:50 - Three to Get Ready 33:10 - On a Little Street In Singapore 35:56 - All the Things You Are 39:16 - When You Wish Upon a Star 44:05 - Camptown Races 46:00 - Maria 49:13 - A Quiet Girl 51:32 - One Song 56:26 - Stardust 59:31 - Lulu's Back In Town
     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

      1941   Chattanooga Choo Choo      
    The Blues Brothers  Glenn Miller
       
     

     «Chattanooga Choo Choo»  est une Chanson composée par le «Glenn Miller Orchestra» Publiée le 20 août 1941 - Enregistrée le 7 mai 1941  Genre Big band, swing - Compositeur  Harry Warren - Parolié  Mack Gordon . 
    «Chattanooga Choo Choo» est une chanson de 1941 écrite par Mack Gordon et composée par Harry Warren. elle a été enregistrée à l'origine sous la forme d'un morceau de big-band / swing de Glenn Miller et His Orchestra et présenté dans le film Sun Valley Serenade de 1941.

     

       
    Traduction Faëriel Allô, les Chemins de fer. Je suis bien aux Chemins de fer ? Je veux un aller simple pour le Tennessee. Départ immédiat. Chattanooga me voilà ! Pardon, l'ami, Est-ce bien le Chattanooga Tchou-tchou 1 ? - Juste là, voie 29. L'ami, tu peux me donner un coup de cirage. J'ai l'argent pour monter à bord du Chattanooga Tchou-tchou, J'ai, j'ai, j'ai l'argent pour le billet Et il m'en restera juste un peu. Vous quittez la gare Pennsylvanie autour de quatre heures moins le quart, Lisez un magazine et vous voilà à Baltimore, Dîner au wagon-restaurant ; il ne peut y avoir rien de plus agréable Que de manger vos œufs au jambon en Caroline. Quand vous entendez le sifflet jouer huit temps à la mesure 2 Alors vous savez que le Tennessee n'est plus très loin, Pelletez tout le charbon, pour que ça continue à rouler, Hou, hou ! Chattanooga te voilà ! Il va y avoir une certaine personne à la gare En, en satin et dentelle, j'avais l'habitude d'appeler Drôle de Bouille. Elle va pleurer jusqu'à ce que je lui dise que je n'irai jamais courir le monde, Alors, Chattanooga Tchou-tchou, Ne vas-tu pas me tchou-tchou à la maison ? Hé l'ami, oui, oui, oui, Je rentre au Tennessee. Hé l'ami, oui, oui, oui, Je veux un aller simple sur le Chattanooga Tchou-tchou. Hé, pardon l'ami, hmm-mmm Est-ce bien le Chattanooga Tchou-tchou tchou tchou ? Juste là, voie 29, mon bébé, je vais bien. L'ami, tu peux me donner un coup de cirage, Donne-moi un vrai bon coup de cirage. ~ ~ ~ Il va y avoir une certaine personne à la gare, Toute habillée de satin et dentelle. Oh quelle drôle3 de tête, j'avais l'habitude d'appeler Drôle de Bouille. J'ai l'habitude de l'appeler juste une drôle de bouille. Elle va pleurer jusqu'à ce que je lui dise que je n'irai jamais courir le monde. Alors, Chattanooga Tchou-tchou Ne vas-tu pas me tchou-tchou à la maison ?
    Hello railroad. Is this the railroad? I want a one-way ticket down to Tennessee. I'm leaving immediately. Chattanooga here I come! Pardon me boy, Is that the Chattanooga Choo Choo? - Right on track 29. Boy, you can give me a shine. I can afford to board the Chattanooga Choo Choo, I've, I've, I've got my fare And just a trifle to spare. You leave the Pennsylvania Station 'bout a quarter to four, Read a magazine and then you're in Baltimore, Dinner in the diner, nothing could be finer Than to have your ham and eggs in Carolina. When you hear the whistle blowing eight-to-the-bar Then you know that Tennessee is not very far, Shovel all the coal in, gotta keep it rolling, Whoo, whoo! Chattanooga there you are! There's gonna be a certain party at the station In, in satin and lace, I used to call Funny Face. She's gonna cry until I tell her that I'll never roam, So, Chattanooga Choo Choo, Won't you choo choo me home? Hey there boy, yes, yes, yes, I'm a comin' back to Tennesee. Hey there boy, yes, yes, yes, I want a one-way ticket on the Chattanooga Choo Choo train. Hey, pardon me boy, hmm-mmm, Is that the Chattanooga Choo Choo Choo Choo? Right on track 29, my baby, I'm fine. Boy, you can give me a shine, Give me a very good shine. ~ ~ ~ There's gonna be a certain party at the station, All dressed up in satin and lace. Oh, what a funny face. I used to call Funny Face. I used to call her just a funny face. She's gonna cry until I tell her that I'll never roam. So, Chattanooga Choo Choo Won't you choo choo me home?
    Alton Glenn Miller (1er mars 1904 - 15 décembre 1944) était un grand musicien américain, arrangeur, compositeur et chef de bande à l'ère du swing. Il a été l'artiste enregistreur le plus vendu de 1939 à 1943, menant l'un des groupes les plus connus. Les enregistrements de Miller incluent "In the Mood", "Moonlight Serenade", "Pennsylvania 6-5000", "Chattanooga Choo Choo", "A String of Pearls", "Last", "(J'ai un Gal In) Kalamazoo "," American Patrol "," Tuxedo Junction "," Elmer's Tune "et" Little Brown Jug ". Alors qu'il voyageait pour divertir les troupes américaines en France pendant la Seconde Guerre mondiale, l'avion de Miller a disparu par mauvais temps sur la Manche. 
     
     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    2 commentaires

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

     

      2017   Festival de jazz d'Antibes Juan-les-Pins      
    The Blues Brothers  Jean-Christophe Averty
       
     

    Jean-Christophe Averty, né le 6 août 1928 à Paris et mort le 4 mars 2017, est un animateur et réalisateur de radio et de télévision français.
    Dès les années 1960, il révolutionne le petit écran français en mettant en image les plus grands chanteurs de variétés, des plus anciens aux jeunes vedettes de la génération yéyé, comme Johnny Hallyday, Françoise Hardy, Eddy Mitchell, Gilbert Bécaud, Sylvie Vartan, Serge Gainsbourg, Dalida ou Yves Montand.
    Nombre de ses productions pour la télévision en font un précurseur de l'art vidéo en France. De telles recherches seront reprises, dans les décennies suivantes, par les groupes de recherche de l'Institut national de l'audiovisuel (INA). Il fut l'un des derniers réalisateurs salariés de la Société française de production (SFP) et, pendant longtemps, le seul réalisateur de l'ORTF à voir ses émissions vendues à l'étranger.
    Grand connaisseur de jazz, Averty a filmé pendant des années le festival Jazz à Juan où sont passés tous les plus grands musiciens du genre.
    Il fut également l'une des voix de France Inter et France Culture, notamment avec l'émission radiophonique Les cinglés du music-hall.

       
     
     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

      1958   Ascenseur pour l'Echafaud      
    The Blues Brothers  Miles Davis
       
     

    Les yeux rivés à l'écran, le trompettiste Miles Davis improvise la musique d'une séquence du film de Louis Malle, Ascenseur pour l'échafaud.

       
    Né à Alton, Illinois en 1926, Miles Davis est non seulement un trompettiste aujourd'hui mythique, au lyrisme elliptique et à la sonorité crépusculaire inimitables, mais l'un des musiciens les plus influents et populaires de l'histoire du jazz moderne. Débutée en 1947, en pleine effervescence bop, dans le quintet de Charlie Parker, la carrière de Miles Davis prend rapidement une tournure personnelle. Après avoir initié le style cool au tournant des années 50, aux côtés de l'arrangeur Gil Evans, il forme en 1955, en compagnie du saxophoniste ténor John Coltrane, un quintet qui s'impose aussitôt comme l'une des formations les plus emblématiques d'un certain classicisme hard-bop. Après un disque historique, Kind of Blue, qui marque l'apogée et la fin de sa collaboration avec Coltrane, Miles retrouve Gil Evans au début des années 60 pour une série d'enregistrements somptueux (Sketches of Spain, Porgy and Bess ), chef-d'œuvres insurpassés du jazz orchestral. Mais Miles Davis ne déteste rien tant que ces moments où sa musique atteint à un point d'équilibre. Il entreprend une nouvelle fois de révolutionner son style au contact d'une nouvelle génération de musiciens (Herbie Hancock, Wayne Shorter, Ron Carter, Tony Williams) et invente une sorte de free hard bop abstrait qui aura une influence déterminante sur le jazz des années 80. Au tournant des années 70, Miles Davis rompt définitivement les amarres en inventant une musique hybride, âpre, violente, urbaine, érotique, branchée sur le monde, ses désirs, ses pulsions les plus intimes et contradictoires, et en quelques disques exceptionnels (Bitches Brew, On the corner ) pose les bases esthétiques de ce que l'on appellera bientôt le jazz-rock. Après une période de retraite forcée, Miles, au début des années 80, toujours à l'affût des dernières tendances des musiques populaires noires (Prince), fait un retour gagnant et de tournées mondiales triomphales en disques d'or (Tutu ) devient finalement ce qu'il avait toujours rêvé d'être : la première véritable pop star de l'histoire du jazz.  Stéphane Ollivier
     Ascenseur pour l'Échafaud
     
     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

      1991   Unforgettable      
    The Blues Brothers  Natalie Cole
       
     

    «Unforgettable» ... with Love, also known as simply Unforgettable, is a 1991 album by American singer Natalie Cole. Released on June 11, 1991, The album focuses on covers of standards previously performed by her father, Nat King Cole. It was also her debut for Elektra Records, after being given her release from Capitol Records. 

       
    Inoubliable, qui est ce que vous êtes inoubliable si près ou de loin Comme une chanson d'amour qui se cramponne à moi Comment l'idée de vous fait des choses pour me Jamais quelqu'un été plus Inoubliable dans tous les sens Et pour toujours plus, voilà comment vous allez rester Voilà pourquoi, mon chéri, il est incroyable Que quelqu'un si inoubliable Pense que je suis trop inoubliable Inoubliable dans tous les sens Et pour toujours plus, voilà comment vous allez rester Voilà pourquoi, mon chéri, il est incroyable Que quelqu'un si inoubliable Pense que je suis trop inoubliable
    Unforgettable, that's what you are Unforgettable though near or far Like a song of love that clings to me How the thought of you does things to me Never before has someone been more Unforgettable in every way And forever more, that's how you'll stay That's why, darling, it's incredible That someone so unforgettable Thinks that I am unforgettable too Unforgettable in every way And forever more, that's how you'll stay That's why, darling, it's incredible That someone so unforgettable Thinks that I am unforgettable too
     
     
     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

      2013   Boogie Woogie      
    The Blues Brothers  Doña Oxford
       
     

    Doña Oxford est une chanteuse extraordinaire, émouvante et passionnée, auteur-compositrice et claviériste qui est de la vieille école, voix Soul et son amour du Rock & Roll du piano infuse pour créer un son unique. Beaucoup l'ont comparé à "Gladys Knight ".

    En tant que claviériste, Doña a joué avec beaucoup de  légendes du rock et du blues dont Keith Richards, Van Morrison, Roger Daltrey, Albert Lee, Julia Fordham, Chris Farlowe, Andy Fairweather Low, Mike Berry, Shakin 'Stevens, Buddy Guy, Bob Weir, Levon Helm, son Seals, Hubert Sumlin et son idole, l'ancien sideman Chuck Berry et Père de rock & roll Piano, M. Johnnie Johnson!

    Connu comme le "Goddess Of Soul ', Doña apporte son impertinence,  en tournée dans plus de 17 pays et 48 États. En plus d'enregistrer 4 albums de sa propre création , elle trouve aussi le temps de jouer sur de nombreux albums gagnants Grammy , et des films, y compris le Eddie Murphy box-office hit "Norbit", le film Martin Lawrence "Welcome Home Roscoe Jenkins" et la très drôle  Comedy Central "senior Passer Day". Une grande énergie de Doña Oxford, géniale, super, graveleux, et le son rauque met  la foule à ses  pieds . Ne manquez pas l'artiste que Golden Globe Nominé Ewan McGreggor dit qu'elle est «La prochaine grande chose dans la musique!"

       
     The Riverfront Blues Festival
     Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique