• Beach Boys

     

    9 tubes des Beach boys sont déjà publiés dans cette rubrique.
  •  

     

      1965    California Girls      
     The Beach Boys The Beach Boys
      The Beach Boys  
     

    «California Girls» est une chanson écrite par Brian Wilson et Mike Love pour le groupe de rock américain The Beach Boys, présenté sur leur album 1965 Summer Days (Et Summer Nights !!). Wilson a conçu la chanson au cours de son premier voyage , en organisant plus tard et en produisant l'enregistrement de la chanson, et en y incorporant en prélude orchestral, un refrain plus contrasté sous forme de couplet-refrain. Lors de sa sortie en single, "California Girls" a atteint # 3 sur le Billboard Hot 100. Il a été soutenu avec «Let Him Run Wild», une autre piste de Summer Days.

    La chanson est considérée comme emblématique des années 1960 en Californie.  Le Temple Rock and Roll of Fame inclus comme l'une des "500 chansons qui ont façonné le Rock and Roll". En 2011, le magazine Rolling Stone a classé n ° 72 sur la liste des «500 plus grands morceaux de tous les temps". 

       
    Ouais, les filles de la côte Est sont à la mode Et j'aime bien le style qu'elles affichent Et les filles du Sud, la façon dont elles parlent Elles me font tomber K.O. quand je descends là -bas Les filles des fermiers du Mid-Ouest te savent vraiment te faire sentir bien Et les filles du Nord, la façon dont elles embrassent Elles gardent leurs copains au chaud la nuit J'aimerais qu'elles soient toutes Californiennes J'aimerais qu'elles soient toutes Californiennes J'aimerais qu'elles soient toutes des filles Californiennes La Côte Ouest a le soleil Et les filles sont toutes bronzées J'ai trouvé un bikini français sur une île Hawaienne Des poupées au pied des palmiers dans le sable J'ai fait le tour de ce beau grand monde Et j'ai vu tous les types de filles Yeah, mais j'ai eu du mal à attendre de revenir aux états De revenir vers les plus belles filles du monde J'aimerais qu'elles soient toutes Californiennes J'aimerais qu'elles soient toutes Californiennes J'aimerais qu'elles soient toutes des filles Californiennes J'aimerais qu'elles soient toutes Californiennes (Filles, filles, filles, yeah j'aime bien) J'aimerais qu'elles soient toutes Californiennes (Filles, filles, filles, yeah j'aime bien) J'aimerais qu'elles soient toutes Californiennes (Filles, filles, filles, yeah j'aime bien) J'aimerais qu'elles soient toutes Californiennes (Filles, filles, filles, yeah j'aime bien)
    Well East coast girls are hip I really dig those styles they wear And the Southern girls with the way they talk They knock me out when I'm down there The Mid-West farmer's daughters really make you feel alright And the Northern girls with the way they kiss They keep their boyfriends warm at night I wish they all could be California I wish they all could be California I wish they all could be California girls The West coast has the sunshine And the girls all get so tanned I dig a french bikini on Hawaii island Dolls by a palm tree in the sand I been all around this great big world And I seen all kinds of girls Yeah, but I couldn't wait to get back in the states Back to the cutest girls in the world I wish they all could be California I wish they all could be California I wish they all could be California girls I wish they all could be California (Girls, girls, girls yeah I dig the) I wish they all could be California (Girls, girls, girls yeah I dig the) I wish they all could be California (Girls, girls, girls yeah I dig the) I wish they all could be California (Girls, girls, girls yeah I dig the)

     Album: «Summer Days (And Summer Nights!!)»  5 juillet 1965

    1. All songs written and composed by Brian Wilson and Mike Love, except where noted. 

      Side one
      No.TitleLead vocalsLength
      1. "The Girl from New York City"   Mike Love 1:54
      2. "Amusement Parks U.S.A."   Love/Brian Wilson 2:29
      3. "Then I Kissed Her" (Phil Spector/Ellie Greenwich/Jeff Barry) Al Jardine 2:15
      4. "Salt Lake City"   Love/B. Wilson 2:00
      5. "Girl Don't Tell Me" (B. Wilson) Carl Wilson 2:19
      6. "Help Me, Rhonda"   Jardine 2:46
      Side two
      No.TitleLead vocalsLength
      1. "California Girls"   Love/B. Wilson 2:46
      2. "Let Him Run Wild"   B. Wilson 2:20
      3. "You're So Good to Me"   B. Wilson 2:14
      4. "Summer Means New Love" (B. Wilson) instrumental 1:59
      5. "I'm Bugged at My Ol' Man" (B. Wilson) B. Wilson 2:17
      6. "And Your Dream Comes True"   The Beach Boys 1:04
     

    Musiciens

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

      1963   Surfin USA      
     The Beach Boys The Beach Boys
      The Beach Boys  
     

    «Surfin 'U.S.A.» est une chanson avec les paroles de Brian Wilson réglée sur la musique de "Sweet Little Sixteen», écrit par Chuck Berry. Elle a d'abord été enregistrée par le groupe de Wilson des Beach Boys et sorti en single le 4 Mars 1963, apparaissant alors comme la chanson titre de leur album Surfin 'USA également produit par Wilson, le single a atteint un sommet au numéro deux dans le tableau de la Musique  commercial du vendeur (rebaptisé World Record) et au numéro trois sur le palmarès Billboard et Cash Box. Il a été soutenu avec "Shut Down".

       
    If everybody had an ocean Si tout le monde avait un océan Across the U.S.A. Dans l'ensemble du U.S.A. Then everybody'd be surfin' Puis everybody'd être surfin ' Like Californi-a Comme Californi-un You'd seem 'em wearing their baggies Vous seriez semblent 'em porter leurs baggies Huarachi sandals too Sandales Huarachi trop A bushy bushy blonde hairdo Une coupe de cheveux blonds touffue touffue Surfin' U.S.A. Surfin 'U.S.A. You'd catch 'em surfin' at Del Mar Vous seriez les attraper surfin 'à Del Mar Ventura County line Comté de Ventura ligne Santa Cruz and Trestle Santa Cruz et Trestle Australia's Narabine Australie Narabine All over Manhattan Tout sur Manhattan And down Doheny Way Et vers le bas Way Doheny Everybody's gone surfin' Tout le monde est parti surfin ' Surfin' U.S.A. Surfin 'U.S.A. We'll all be planning that route Nous allons tous être planifier cette voie We're gonna take real soon On va prendre très bientôt We're waxing down our surfboards Nous sommes épilation bas de nos planches de surf We can't wait for June Nous ne pouvons pas attendre Juin We'll all be gone for the summer Nous allons tous être parti pour l'été We're on surfari to stay Nous sommes sur surfari de rester Tell the teacher we're surfin' Dites-lui que nous sommes surfin ' Surfin' U.S.A. Surfin 'U.S.A. Haggerties and Swamies Haggerties et Swamies Pacific Palisades Pacific Palisades San Anofree and Sunset San Anofree et coucher du soleil Redondo Beach L.A. Redondo Beach L.A. All over La Jolla Tout sur La Jolla At Waimia Bay Au Waimia Bay Everybody's gone surfin' Tout le monde est parti surfin ' Surfin' U.S.A. Surfin 'U.S.A. Everybody's gone surfin' Tout le monde est parti surfin ' Surfin' U.S.A. Surfin 'U.S.A. Everybody's gone surfin' Tout le monde est parti surfin ' Surfin' U.S.A. Surfin 'U.S.A.
    If everybody had an ocean Across the U. S. A. Then everybody'd be surfin' Like Californi-a You'd seem 'em wearing their baggies Huarachi sandals too A bushy bushy blonde hairdo Surfin' U. S. A. You'd catch 'em surfin' at Del Mar Ventura County line Santa Cruz and Trestle Australia's Narrabeen All over Manhattan And down Doheny Way Everybody's gone surfin' Surfin' U.S.A. We'll all be planning that route We're gonna take real soon We're waxing down our surfboards We can't wait for June We'll all be gone for the summer We're on surfari to stay Tell the teacher we're surfin' Surfin' U. S. A. Haggerties and Swamies Pacific Palisades San Onofre and Sunset Redondo Beach L. A. All over La Jolla At Wa'imea Bay. Everybody's gone surfin' Surfin' U.S. A. Everybody's gone surfin' Surfin' U.S. A. Everybody's gone surfin' Surfin' U.S. A.

     Album: «Surfin USA»  4 mars 1963

    1. Side one
      No.TitleWriter(s)Lead VocalsLength
      1. "Surfin' U.S.A."   Brian Wilson/Chuck Berry Mike Love 2:27
      2. "Farmer's Daughter"   B. Wilson/Love B. Wilson 1:49
      3. "Misirlou"   Nick Roubanis/Fred Wise/Milton Leeds/Bob Russell Instrumental 2:03
      4. "Stoked"   B. Wilson Instrumental 1:59
      5. "Lonely Sea"   B. Wilson/Gary Usher B. Wilson 2:21
      6. "Shut Down"   B. Wilson/Roger Christian Love 1:49
      Side two
      No.TitleWriter(s)Lead VocalsLength
      1. "Noble Surfer"   B. Wilson/Love Love 1:51
      2. "Honky Tonk"   Bill Doggett/Clifford Scott/Billy Butler/Shep Sheperd/Henry Glover Instrumental 2:01
      3. "Lana"   B. Wilson B. Wilson 1:39
      4. "Surf Jam"   Carl Wilson Instrumental 2:10
      5. "Let's Go Trippin'"   Dick Dale Instrumental 1:57
      6. "Finders Keepers"   B. Wilson/Love Love 1:38
     

    Musiciens

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

      1966    Sloop John B      
     The Beach Boys The Beach Boys
      The Beach Boys  
     

    «Sloop John B» est une chanson folklorique traditionnelle des Bahamas, également connue sous le nom "The John B. Sails", qui a été inclus en 1927 dans la collection de Carl Sandburg de chansons folkloriques «Le Songbag américain». Elle est surtout connue pour son adaptation de folk rock par les Beach Boys, qui a été produit et arrangé par le chef d'orchestre Brian Wilson. Sortie deux mois avant leur 11e album studio Pet Sounds (1966),Elle a servi comme le premier single de l'album, culminant au numéro 3 aux États-Unis et au numéro 2 au Royaume-Uni. Dans plusieurs autres pays, le single a été un numéro un hit.

    Wilson a fondé sa version sur l'enregistrement 1958 par le Kingston Trio, mais a pris quelques libertés avec l'arrangement de la chanson, en changeant quelques paroles, et à la suggestion de bandmate Al Jardine, modifié une partie de la progression d'accords de la chanson pour inclure un accord Supertonic .La chanson reste l'un des meilleurs-souvenir des enregistrements du groupe de leur  période des millieu des années 1960, contenant une inhabituelle une section vocale à cappella qui ne ressemblait à rien dans la musique pop de son époque. En 2011, la version du groupe de "Sloop John B "a été classé n ° 271 sur la liste de Rolling Stone des " The 500 Greatest Songs of All Time ".

       
    Nous sommes arrivés sur le sloop John B Mon grand'père et moi Nous nous sommes baladés dans de (la ville de ) Nassau On a bu toute la nuit On s'est mis dans une bagarre Oh, je me sens tellement mal Je veux rentrer chez moi Alors hissez la voile du John B Voyez comment la voile principale se gonfle, Faites venir le capitaine, il est en ville Laissez-moi rentrer chez moi (x2) Je veux rentrer chez moi Oh je me sens tellement mal Je veux rentrer chez moi Le premier matelot s'est saoûlé Il a forcé le coffre du capitaine La police a du venir le chercher Sheriff John Stone, Pourquoi ne me laissez-vous pas tranquille Je me sens tellement mal je veux rentrer chez moi Alors hissez la voile du John B Voyez comment la voile principale se gonfle, Faites venir le capitaine, il est en ville Laissez-moi rentrer chez moi (x2) Je veux rentrer chez moi Oh je me sens tellement mal Je veux rentrer chez moi Le pauvre cuisinier a fait une crise, Il a jeté toutes mes cigarettes Puis il a pris et mangé tout mon maïs Laissez-moi rentrer chez moi Pourquoi on ne me laisse pas rentrer chez moi ? C'est le pire voyage que j'ai jamais fait… Alors hissez la voile du John B Voyez comment la voile principale se gonfle, Faites venir le capitaine, il est en ville Laissez-moi rentrer chez moi (x2) Je veux rentrer chez moi Oh je me sens tellement mal Je veux rentrer chez moi
    We come on the sloop John B My grandfather and me Around Nassau town we did roam Drinking all night Got into a fight Well I feel so broke up I want to go home So hoist up the John B's sail See how the mainsail sets Call for the Captain ashore Let me go home, let me go home I wanna go home, yeah yeah Well I feel so broke up I wanna go home The first mate he got drunk And broke in the Cap'n's trunk The constable had to come and take him away Sheriff John Stone Why don't you leave me alone, yeah yeah Well I feel so broke up I wanna go home So hoist up the John B's sail See how the mainsail sets Call for the Captain ashore Let me go home, let me go home I wanna go home, let me go home Why don't you let me go home (Hoist up the John B's sail) Hoist up the John B I feel so broke up I wanna go home Let me go home The poor cook he caught the fits And threw away all my grits And then he took and he ate up all of my corn Let me go home Why don't they let me go home This is the worst trip I've ever been on So hoist up the John B's sail See how the mainsail sets Call for the Captain ashore Let me go home, let me go home I wanna go home, let me go home Why don't you let me go home

     Album: «Pet Sound» 16 mai 1966

    1. All songs written and composed by Brian Wilson and Tony Asher except where noted. 

      Side one
      No.TitleLead vocal(s)Length
      1. "Wouldn't It Be Nice" (Brian Wilson/Tony Asher/Mike Love) Brian Wilson and Mike Love 2:25
      2. "You Still Believe in Me"   B. Wilson 2:31
      3. "That's Not Me"   Love with B. Wilson 2:28
      4. "Don't Talk (Put Your Head on My Shoulder)"   B. Wilson 2:53
      5. "I'm Waiting for the Day" (B. Wilson/Love) B. Wilson 3:05
      6. "Let's Go Away for Awhile" (B. Wilson) instrumental 2:18
      7. "Sloop John B" (traditional, arranged by B. Wilson) B. Wilson and Love 2:58
      Total length: 19:03
      Side two
      No.TitleLead vocal(s)Length
      1. "God Only Knows"   Carl Wilson 2:51
      2. "I Know There's an Answer" (B. Wilson/Terry Sachen/Love) Love and Al Jardine with B. Wilson 3:09
      3. "Here Today"   Love 2:54
      4. "I Just Wasn't Made for These Times"   B. Wilson 3:12
      5. "Pet Sounds" (B. Wilson) instrumental 2:22
      6. "Caroline, No"   B. Wilson 2:51
      Total length: 17:32
     
    The Beach Boys
     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

     

      1964   The Lost Concert Biographie     
     The Beach Boys The Beach Boys
      The Beach Boys  
     

     

       
     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

      1966   Good Vibrations Biographie     
     The Beach Boys The Beach Boys
      The Beach Boys  
     

    «Good Vibrations» est une chanson composée et produite par Brian Wilson avec des mots de Mike Love pour les Beach Boys. Sorti en single en Octobre 1966, elle a été un succès critique et commercial immédiat, en tête des records charts dans plusieurs pays dont les États-Unis et au Royaume-Uni. Caractérisé par ses soundscapes complexes, la structure épisodique, et des subversions de formule de la musique pop, Elle a été la plus coûteuse jamais enregistrée au moment de sa sortie. Les "Good Vibrations", plus tard, sont devenues comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la musique rock

       
    Ah! J'aime les habits bariolés qu'elle porte Et la façon dont la lumière joue dans ses cheveux Ah! J'entend le son d'un mot doux Dans le vent qui porte son parfum dans les airs Je ressens de bonnes vibrations Elle me donne cette excitation Je ressens de bonnes vibrations Oooo, bop-bop, bonnes vibrations Elle me donne cette excitation Bop-bop, excitation Bonnes, bonnes, bonnes, bonnes vibrations Je ressens de bonnes vibrations Oooo, bop-bop, bonnes vibrations Elle me donne cette excitation Bop-bop, excitation Bonnes, bonnes, bonnes, bonnes vibrations Je ressens de bonnes vibrations Oooo, bop-bop, bonnes vibrations Elle me donne cette excitation Bop-bop, excitation Je ferme les yeux et elle est encore plus près Souriant doucement. Je sais qu'elle doit être gentille Quand je la regarde dans les yeux Elle m'accompagne dans un monde florissant Je ne sais pas où, mais elle m'y envoie Oh, ma sensation d'amour Oh, la joie de mon coeur Je dois faire durer ces bonnes vibrations amoureuses avec elle x 3 Bonnes, bonnes, bonnes, bonnes vibrations Je ressens de bonnes vibrations Oooo, bop-bop, bonnes vibrations Elle me donne cette excitation Bop-bop, excitation Bonnes, bonnes, bonnes, bonnes vibrations Je ressens de bonnes vibrations Oooo, bop-bop, bonnes vibrations
    I, I love the colorful clothes she wears And the way the sunlight plays upon her hair I hear the sound of a gentle word On the wind that lifts her perfume through the air I'm pickin' up good vibrations She's giving me excitations I'm pickin' up good vibrations (Oom bop, bop, good vibrations) She's giving me excitations(Oom bop, bop, excitations) Good good good good vibrations (Oom bop, bop) She's giving me excitations(Oom bop, bop, excitations) Good good good good vibrations (Oom bop, bop) She's giving me excitations (Oom bop, bop, excitations) Close my eyes She's somehow closer now Softly smile, I know she must be kind When I look in her eyes She goes with me to a blossom world I'm pickin' up good vibrations She's giving me excitations I'm pickin' up good vibrations (Oom bop, bop, good vibrations) She's giving me excitations (Oom bop, bop, excitations) Good good good good vibrations (Oom bop, bop) She's giving me excitations (Oom bop, bop, excitations) Good good good good vibrations (Oom bop, bop) She's giving me excitations (Oom bop, bop, excitations) I don't know where but she sends me there (Ah my, my, what a sensation) (Ah my, my, what elations) (Ah my, my, what) Gotta keep those lovin' good vibrations A happenin' with her Gotta keep those lovin' good vibrations A happenin' with her Gotta keep those lovin' good vibrations A happenin' Ah Good good good good vibrations (Oom bop, bop, I'm pickin' up good vibrations) She's giving me excitations (Oom bop, bop, excitations) Good good good good vibrations (Oom bop, bop) She's na, na Na, na, na, na, na Na, na, na Na, na, na, na, na Na, na, na Do, do, do, do, do, Do, do, do Do, do, do, do, do, Do, do, do
     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

      1963    Surfer Girl Biographie     
     The Beach Boys The Beach Boys
      The Beach Boys  
     

    «Surfer Girl» Est la première chanson de l'album «Surfer Girl» qui est le troisième album studio du groupe de rock américain les «The Beach Boys» et leur deuxième «long player» en 1963. 

       
    Petite surfeuse, petite, Tu as chamboulé mon coeur, Est-ce que tu m'aimes, ma petite surfeuse ? Je t'ai regardée sur le rivage, Près des mugissements de l'océan, Est-ce que tu m'aimes, ma petite surfeuse ? Nous pourrions surfer ensemble Pendant que notre amour grandirait Dans mon woody, je t'emmènerai partout où j'irai Donc je te le dis, de toi à moi Je réaliserai tes rêves Est-ce que tu m'aimes, ma petite surfeuse ?
    Little surfer little one Made my heart come all undone Do you love me, do you surfer girl Surfer girl my little surfer girl I have watched you on the shore Standing by the ocean's roar Do you love me do you surfer girl Surfer girl surfer girl We could ride the surf together While our love would grow In my Woody I would take you everywhere I go So I say from me to you I will make your dreams come true Do you love me do you surfer girl Surfer girl my little surfer girl Well Girl surfer girl my little surfer girl Well Girl surfer girl my little surfer girl Well Girl surfer girl my little surfer girl

     Album: «Surfer Girl» 16 septemre 1963

    Side one
    No.TitleWriter(s)Lead vocalsLength
    1. "Surfer Girl"   Brian Wilson Brian Wilson 2:26
    2. "Catch a Wave"   B. Wilson/Mike Love Mike Love/B. Wilson 2:07
    3. "The Surfer Moon"   B. Wilson B. Wilson 2:11
    4. "South Bay Surfer (The Old Folks at Home)"   Stephen Foster (music); B. Wilson/Carl Wilson/Al Jardine (lyrics) Love/B. Wilson 1:45
    5. "The Rocking Surfer"   trad. arr. B. Wilson instrumental 2:00
    6. "Little Deuce Coupe"   B. Wilson/Roger Christian Love 1:38
    Side two
    No.TitleWriter(s)Lead VocalsLength
    1. "In My Room"   B. Wilson/Gary Usher B. Wilson 2:11
    2. "Hawaii"   B. Wilson/Love Love/B. Wilson 1:59
    3. "Surfers Rule"   B. Wilson/Love Dennis Wilson/B. Wilson 1:54
    4. "Our Car Club"   B. Wilson/Love Love/B. Wilson 2:22
    5. "Your Summer Dream"   B. Wilson/Bob Norberg B. Wilson 2:27
    6. "Boogie Woodie"   trad. arr. B. Wilson instrumental 1:56
     
    The Beach Boys
    Additional musicians and production staff
     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

      1964    I Get Around Biographie     
     The Beach Boys The Beach Boys
      The Beach Boys  
     

    «I Get Around» est une chanson écrite par Brian Wilson et Mike Love pour le groupe de rock américain «The Beach Boys. Il a été édité en single en mai 1964 avec "Do not Worry Baby" comme B-côté et est devenu le groupe numéro un   aux États-Unis. Au Royaume-Uni, il  était au top des dix premiers singles. Il a été inclus dans le morceau d'ouverture sur leur album studio «All Summer Long» en Juillet 1964.

     

       
    Autour autour rester aux alentours Je reste aux alentours Yeah Rester aux alentours autour autour je reste aux alentours Je reste aux alentours Rester aux alentours autour autour, Je reste aux alentours De ville en ville Rester aux alentours autour autour, je reste aux alentours Je suis vraiment un chef cool Rester aux alentours autour autour, je reste aux alentours Je fais vraiment du bon pain J'en ai marre de conduire sur cette même vieille route dans un sens puis dans l'autre Je vais trouver un autre endroit où les jeunes sont branchés Mes potes et moi sommes très connus Yeah, les voyous nous connaissent et nous laissent tranquilles Nous prenons toujours ma voiture car elle n'a jamais été battu Et nous ne sommes encore jamais passé à côté des filles que nous avons croisé. Aucun des mecs ne reste avec leur copine car il ne respecterait pas la règle De laisser sa meilleure fille à la maison pour un samedi soir
    I'm gettin' bugged driving up and down the same old strip I gotta finda new place where the kids are hip My buddies and me are getting real well known Yeah, the bad guys know us and they leave us I get around Get around round round I get around From town to town Get around round round I get around I'm a real cool head Get around round round I get around I'm makin' real good friends Get around round round I get around I get around Round Get around round round oooo Wah wa ooo Wah wa ooo Wah wa ooo We always take my car cause it's never been beat And we've never missed yet with the girls we meet None of the guys go steady cause it wouldn't be right To leave your best girl home now on Saturday night

     Album: «All Summer Long»  13 juillet 1964

    All songs written and composed by Brian Wilson/Mike Love except where noted. 

    Side one
    No.TitleLead vocalsLength
    1. "I Get Around"   Brian Wilson with Mike Love 2:14
    2. "All Summer Long"   Love 2:08
    3. "Hushabye" (Doc Pomus/Mort Shuman) B. Wilson with Love 2:41
    4. "Little Honda"   Love 1:52
    5. "We'll Run Away" (B. Wilson/Gary Usher) B. Wilson 2:02
    6. "Carl's Big Chance" (B. Wilson/Carl Wilson) instrumental 2:03
    Side two
    No.TitleLead VocalsLength
    1. "Wendy"   B. Wilson with Love 2:21
    2. "Do You Remember?"   Love with B. Wilson 1:40
    3. "Girls on the Beach" (B. Wilson) B. Wilson with Dennis Wilson 2:28
    4. "Drive-In"   Love 1:49
    5. "Our Favorite Recording Sessions" (B. Wilson/Dennis Wilson/C. Wilson/Love/Al Jardine) none (spoken word) 2:00
    6. "Don't Back Down"   Love with B. Wilson 1:52
     
    The Beach Boys
    Session musicians and technical staff
     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

      1965    Beach Boys' Party!  Biographie    
     The Beach Boys The Beach Boys
      The Beach Boys  
     

    «Beach Boys' Party!» est le dixième album studio des Beach Boys, sorti en 1965.

    Alors que Brian Wilson travaille depuis plusieurs mois sur Pet Sounds, la maison de disques Capitol réclame au groupe un album pour la saison de Noël 1965. Les Beach Boys enregistrent donc, durant l'automne, une série de reprises acoustiques de chansons populaires du moment, dont trois compositions des Beatles et une version parodique des tubes I Get Around et Little Deuce Coupe. Afin de donner l'impression que l'album a été enregistré lors d'une véritable fête, de fausses interventions de convives ont été insérées durant la post-production.

    Party! est un succès commercial des deux côtés de l'Atlantique : no 6 des ventes aux États-Unis et no 3 au Royaume-Uni. Le 45 tours Barbara Ann rencontre également un franc succès.

       

     Album: «Beach Boys' Party!»  8 novembre 1965

    1. Hully Gully (Fred Smith, Cliff Goldsmith) – 2:22
    2. I Should Have Known Better (John Lennon, Paul McCartney) – 1:40
    3. Tell Me Why (John Lennon, Paul McCartney) – 1:46
    4. Papa-Oom-Mow-Mow (Carl White, Al Frazier, Sonny Harris, Turner Wilson Jr.) – 2:18
    5. Mountain of Love (Harold Dorman) – 2:51
    6. You've Got to Hide Your Love Away (John Lennon, Paul McCartney) – 2:56
    7. Devoted to You (Boudleaux Bryant) – 2:13

    Face 2

    1. Alley Oop (Dallas Frazier) – 2:56
    2. There's No Other (Like My Baby) (Phil Spector, Leroy Bates) – 3:05
    3. Medley: I Get Around / Little Deuce Coupe (Brian Wilson, Mike Love, Roger Christian) – 3:12
    4. The Times They Are a-Changin' (Bob Dylan) – 2:23
    5. Barbara Ann (Fred Fassert) – 3:23
     

    Musiciens

    L'enfance de l'art
    Issus d'une famille qui pratique la musique depuis plusieurs générations, les frères Wilson, Brian, Carl et Dennis, grandissent à Hawthorne (Californie). Trois éléments font la spécificité du son de The Beach Boys : leurs harmonies vocales cristallines, les accords et les rythmes binaires de Chuck Berry, qui forment l'ossature de tout répertoire rock, et les productions sophistiquées de Phil Spector, dont Brian tentera inlassablement de reproduire le fameux Wall of Sound.
    Garçons de plage
    Le déclic se produit en 1961 lorsque Dennis revient d'une séance de surf, Brian écrit « Surfin' » (octobre 1961). Ils optent alors pour le nom de The Beach Boys. Le 16 juillet 1962, leur père signe à leur place un contrat discographique chez Capitol Records, aucun n'étant majeur.

    Les chansons de Brian deviennent à une vitesse incroyable les hymnes de la jeunesse américaine, qui se reconnaît dans ce quintette insouciant et bien élevé, projetant une image saine et sportive, et célébrant les jolies filles, les surprise-parties et les joies du surf.

    Dans les albums et sur scène, le beau Dennis, est le principal centre d'attraction pour le public féminin, il a souvent droit à une chanson ou deux et devient la star des Beach Boys. Cependant, et bien qu'étant techniquement le chanteur le moins doué, c'est Mike Love qui interprète le plus de titres.

    En décembre 1964, lors d'un trajet en avion effectué en pleine tournée, Brian, désemparé est en proie à une profonde crise d'anxiété et doit être rapatrié d'urgence. Il décide alors d'abandonner les concerts, où il ne s'est jamais senti à l'aise, et de se concentrer sur ses principaux talents : le chant, l'écriture et la production.
    Chefs-d'oeuvre
    En 1966, de retour d'une tournée japonaise,The Beach Boys sont confrontés au Grand oeuvre de Brian, Pet Sounds (16 mai 1966). L'album n'a rien à voir avec les précédents, abordant des thèmes beaucoup plus sérieux et adultes. Une chanson, « Caroline No », paraît en single sous le nom de Brian Wilson, aucun des Beach Boys n'y ayant été impliqué. Comme toujours, leurs harmonies et leurs performances vocales font merveille sur le disque, Brian s'y charge de tout ou presque. Désormais acquis à la cause du psychédélisme, ils ont abandonné les uniformes avec lesquels ils faisaient jusque là leurs apparitions publiques et se laissent pousser les cheveux.

    Reçu tièdement aux Etats-Unis, Pet Sounds réalisera un meilleur score en Angleterre, où Paul McCartney (qui considère « God Only Knows » comme la plus grande chanson jamais enregistrée) et Mick Jagger ne cessent de chanter les louanges de Brian Wilson. Le semi-échec de Pet Sounds est compensé l'année suivante par le triomphe du single « Good Vibrations »(10 octobre 1966). La chanson atteint le n°1 un peu partout dans le monde et permet au groupe de redevenir une sensation.

    Désireux de dépasser The Beatles, Brian se lance dans une oeuvre encore plus ambitieuse, Smile et où il travaille cette fois-ci avec le jeune parolier Van Dyke Parks, au style plus « défoncé » et dans l'air du temps. Devenu totalement paranoïaque, Brian Wilson refuse de sortir l'album et détruit une grande partie des bandes. Il ne participe qu'à contre-coeur à l'album Smiley Smile (septembre 1967), une sorte de version abâtardie de Smile
    publiée suite aux pressions de Capitol. Les parties vocales sont enregistrées à son domicile.
    Eté trouble
    Meilleur chanteur du groupe, bon musicien, Carl Wilson devient le leader de The Beach Boys, même s'il a plus de facilités à chanter qu'à composer. L'album Wild Honey (décembre 1967), souffre de l'absence de Brian Wilson et réalise de mauvais scores commerciaux.
    Tournées
    Le très beau Sunflower (août 1970) connait au moins deux versions différentes avant de paraître, de même que le sombre et désespéré Surf's Up (août 1971). Le fantasque Dennis se met alors provisoirement en congé du groupe. A l'été 1972, n'en étant plus à une décision incongrue près, ils partent s'établir aux Pays-Bas et y construisent un studio pour enregistrer un album, Holland (janvier 1973), Brian leur faisant faux bond au moment de prendre l'avion.

    En fait, Brian, cloîtré, ne bouge plus de son lit, se goinfre, se drogue ; il ne quittera pas sa chambre pendant presque trois ans. A l'instar de certains grands talents de la rock music comme Syd Barrett, Vince Taylor ou Peter Green, il souffre en fait d'une santé mentale très précaire et sa consommation de drogues dures la dégrade à un point inimaginable.
    L'été sans fin
    Leur compilation, Endless Summer (juin 1974) est un best-seller-surprise aux Etats-Unis. C'est malheureusement aussi à partir de là que leurs concerts commencent à se résumer à des oldies shows à rallonge, les set-lists privilégiant les vieux tubes et négligeant les nouveautés. Ils capitalisent ainsi à fond sur l'effet de nostalgie enclenché à cette époque par le film American Graffiti de George Lucas et perdent de leur créativité.

    Sur 15 Big Ones (juin 1976) Brian chante horriblement mal, les années passées à se droguer intensivement ayant endommagé ses cordes vocales. De même, ils le refont monter sur scène, la tournée étant appelée pour l'occasion Brian's Back, mais un malaise s'installe à chaque fois qu'on voit au piano cet homme à l'air absent, obèse et négligé, qui joue souvent une toute autre chanson que celle du groupe. Une reprise du « Rock 'N' Roll Music »de Chuck Berry leur permet tout de même de retrouver les premières places des hit-parades, qu'il n'ont guère côtoyées depuis « Good Vibrations ».

    L'excellent The Beach Boys Love You sort en avril, Brian un peu plus en possession de ses moyens, reprend les commandes et signe la majorité des compositions. Le 23 décembre 1983, Dennis Wilson se noie dans des circonstances troubles lors d'une ballade en mer.
    Années 1980
    Leurs concerts font toujours le plein de spectateurs, mais leur production artistique est devenue totalement inintéressante et quand on les invite en télé, c'est toujours pour rechanter les même vieux tubes. Le groupe obtient son premier numéro 1 au Billboard depuis vingt ans avec une chanson pourtant médiocre, « Kokomo », qui a eu la chance de figurer dans un film hollywoodien à succès avec Tom Cruise, Cocktail, et à laquelle, ironie du sort, Brian n'a en rien participé.
    Nouvelle jeunesse
    Le 6 février 1998, depuis longtemps malade, Carl Wilson, décède d'un cancer. Brian ayant accepté de lui louer les droits du nom « Beach Boys », Mike Love, qui a éjecté Alan Jardine au passage, devient seul maître à bord. Sa santé physique et mentale s'étant améliorée, Brian donne des concerts-marathons souvent éblouissants (notamment le 14/2/2004 à l'Olympia de Paris) où il recrée tout Pet Sounds et les joyaux de son répertoire, la majorité des fans considérant qu'il est désormais pour ainsi dire The Beach Boys.

    Trente-sept après, Brian Wilson exorcise ses vieux démons et achève le réenregistrement de Smile (septembre 2004) qu'il repart jouer sur les scènes du monde entier. C'est sous le nom du groupe que sortent les bandes originales du projet en octobre 2011. L'année suivante, à la surprise de tous, les Beach Boys survivants et rabibochés reviennent pour un nouveau tour de piste. La nostalgie est à l'honneur de l'album That's Why God Made The Radio célébrant le cinquantième anniversaire de la formation comprenant alors Brian Wilson, Mike Love, Al Jardine, Bruce Johnston et David Marks.

    © Copyright 2015 Music Story

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire
  •  

     

      1965    Barbara Ann      
     The Beach Boys The Beach Boys
      The Beach Boys  
     

    «Barbara Ann» est une chanson écrite par Fred Fassert en 1961 et jouée par le groupe new-yorkais de doo-wop The Regents. Elle atteignit la 13e place des charts américains la même année.

    Le titre Barbara Ann est resté dans l'histoire de la musique des années 1960 grâce à la reprise des Beach Boys en 1965, dans l'album Beach Boys' Party!.

    Le groupe britannique The Who, entre autres groupes, a repris ce titre dans l'EP Ready Steady Who! de 1966. L'enregistrement a eu lieu aux studios IBC et Pye (N° 2), fin août 1966.

       
    Ah, ba ba ba ba Barbara Ann Ba ba ba ba Barbara Ann Oh Barbara Ann, prends ma main Barbara Ann Tu me fais danser le rock n' roll Rock n' roll Barbara Ann ba ba Ba ba ba ba Barbara Ann Je suis allé a une danse, cherchant une copine J'ai vu Barbara Ann, alors j'ai pensé prendre une chance Avec Barbara Ann Ba ba ba ba mouton noir Ba ba ba ba Barbara Ann Ba ba ba ba Barbara Ann Â… J'ai essayé Peggy Sue J'ai essayé Betty Lou J'ai essayé Mary Lou Mais je savais qu'elle ne ferait pas l'affaire Barbara Ann Ba ba ba ba Barbara Ann Ba ba ba ba Barbara Ann Barbara Ann, Barbara Ann Oh, Barbara Ann, Barbara Ann
    Ah, ba ba ba ba Barbara Ann Ba ba ba ba Barbara Ann Oh Barbara Ann, take my hand Barbara Ann You got me rockin' and a-rollin' Rockin' and a-reelin' Barbara Ann ba ba Ba Barbara Ann Went to a dance, lookin' for romance Saw Barbara Ann, so I thought I'd take a chance With Barbara Ann, Barbara Ann Take my hand You got me rockin' and a-rollin' (Oh! Oh!) Rockin' and a-reelin' Barbara Ann ba ba Ba ba ba ba Barbara Ann Ba ba ba ba Barbara Ann Barbara Ann, take my hand Barbara Ann You got me rockin' and a-rollin' Rockin' and a-reelin' Barbara Ann ba ba Ba Barbara Ann (Let's go now!) (Ow!) ([...]) ([...], Carl.) (Hal, and his famous ashtray!) ([...]) (You smell like Rocky. You're always scratchin' it.) (Hey, come on!) (Scratch it, Carl, scratch it, baby, right over there. Down a little lower. Down a little lower!) (Saw-- Tried--) Tried Peggy Sue Tried Betty Lou Tried Mary Lou But I knew she wouldn't do Barbara Ann Take my hand Barbara Ann Take my hand You got me rockin' and a-rollin' Rockin' and a-reelin' Barbara Ann ba ba

     Album: «Beach Boys' Party!»  8 novembre 1965

    1. Hully Gully (Fred Smith, Cliff Goldsmith) – 2:22
    2. I Should Have Known Better (John Lennon, Paul McCartney) – 1:40
    3. Tell Me Why (John Lennon, Paul McCartney) – 1:46
    4. Papa-Oom-Mow-Mow (Carl White, Al Frazier, Sonny Harris, Turner Wilson Jr.) – 2:18
    5. Mountain of Love (Harold Dorman) – 2:51
    6. You've Got to Hide Your Love Away (John Lennon, Paul McCartney) – 2:56
    7. Devoted to You (Boudleaux Bryant) – 2:13

    Face 2

    1. Alley Oop (Dallas Frazier) – 2:56
    2. There's No Other (Like My Baby) (Phil Spector, Leroy Bates) – 3:05
    3. Medley: I Get Around / Little Deuce Coupe (Brian Wilson, Mike Love, Roger Christian) – 3:12
    4. The Times They Are a-Changin' (Bob Dylan) – 2:23
    5. Barbara Ann (Fred Fassert) – 3:23
     

    Musiciens

     
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique