•  

     

      1968   Les Moulins de mon coeur      
     Film

    Michel Legrand


       
    Film

    «The Windmills of Your Mind» est une chanson américaine composée par Michel Legrand sur des paroles d'Alan et Marilyn Bergman. L'interprète d'origine est Noel Harrison, pour la bande originale du film L'Affaire Thomas Crown. Elle reçut le Golden Globe de la meilleure chanson originale et l'Oscar de la meilleure chanson originale en 1969.

    Elle a été reprise par de nombreux artistes, dont Dusty Springfield : sa version fut classée no 31 au Billboard Hot 100 et no 3 au Billboard Magazine Hot Adult Contemporary Tracks en 1969.

    Il existe d'autres interprétations1, dont celles de Vassilikos, Sharleen Spiteri, Petula Clark, Elaine Paige, Barbra Streisand, José Feliciano, Sting, Jason Kouchak, Val Doonican, Terry Hall, Sally Ann Marsh, Farhad Mehrad, Alison Moyet, Swing Out Sister, Edward Woodward, Kiri Te Kanawa, All Angels, Tina Arena, Dianne Reeves, Parenthetical Girls, Phrase, Take 6, Meck, Earl Grant, Vanilla Fudge, Eva Mendes ou Petra Haden.

    Une version française, Les Moulins de mon cœur, sur des paroles d'Eddy Marnay, a été interprétée entre autres par Michel Legrand lui-même, Sylvie Vartan, Jeanne Mas, Frida Boccara, Grégory Lemarchal, Natalie Dessay, Julia Migenes, Didier Barbelivien, Amaury Vassili, Dany Brillant, Claude François, Noëlle Cordier, Mireille Mathieu, Marcel Amont ainsi que Caterina Valente (qui l'interprétera régulièrement en français ou en anglais dans ses concerts).

       
    Comme une pierre que l´on jette Dans l´eau vive d´un ruisseau Et qui laisse derrière elle Des milliers de ronds dans l´eau Comme un manège de lune Avec ses chevaux d´étoiles Comme un anneau de Saturne Un ballon de carnaval Comme le chemin de ronde Que font sans cesse les heures Le voyage autour du monde D´un tournesol dans sa fleur Tu fais tourner de ton nom Tous les moulins de mon cœur Comme un écheveau de laine Entre les mains d´un enfant Ou les mots d´une rengaine Pris dans les harpes du vent Comme un tourbillon de neige Comme un vol de goélands Sur des forêts de Norvège Sur des moutons d´océan Comme le chemin de ronde Que font sans cesse les heures Le voyage autour du monde D´un tournesol dans sa fleur Tu fais tourner de ton nom Tous les moulins de mon cœur Ce jour-là près de la source Dieu sait ce que tu m´as dit Mais l´été finit sa course L´oiseau tomba de son nid Et voila que sur le sable Nos pas s´effacent déjà Et je suis seul à la table Qui résonne sous mes doigts Comme un tambourin qui pleure Sous les gouttes de la pluie Comme les chansons qui meurent Aussitôt qu´on les oublie Et les feuilles de l´automne Rencontre des ciels moins bleus Et ton absence leur donne La couleur de tes cheveux Une pierre que l´on jette Dans l´eau vive d´un ruisseau Et qui laisse derrière elle Des milliers de ronds dans l´eau Au vent des quatre saisons Tu fais tourner de ton nom Tous les moulins de mon cœur
       
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1971   March Of The Beggars      
     Film

    Ennio Morricone


       
    Film

    Pour cette marche «March Of The Beggars» Ennio Morricone  dispose d'une chorale et d'un orgue d'église ,c'est la déclaration la plus enthousiaste au cours de la séquence où «Juan» et son équipe envahissent  la Banco Nacional de Mesa Verde avec l'aide d'explosifs fournis par leur nouveau complice et criminel révolutionnaire irlandais «Sean Mallory» (James Coburn)
    «Planque toi connard!»

       
     
     Il était une fois la révolution  
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire
  •  

     

      1958   Mon Oncle      
     Film

    Franck Barcellini


       
    Jacques Tati  

    «Franck Barcellini» est resté inconnu du grand public, la musique qu'il a composée en 1958 pour «Mon Oncle» de Jacques Tati est elle passée à la postérité. L’auteur-compositeur, né à Lyon à en 1920, s'est éteint à l'âge de 92 ans.

    «Mon Oncle» est un film français réalisé par Jacques Tati, tourné en 1956 et 1957 et sorti en 1958.

       
       
    Remerciements à : La Coccinelle  Wikipédia  Paroles.net  Public.Ados  Nostalgie  Parolesbox  Parole-Traduction  GreatSong  Lyrics
     Compteur de visiteurs en temps réel      Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  

     

       
      accueil  

     


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire